mercredi, février 8, 2023
AccueilActualitésActualités: Droits humainsAccusations contre l'ambassadeur d'Iran en Allemagne

Accusations contre l’ambassadeur d’Iran en Allemagne

Frankfurter Allgemeine, 30 août – L’opposition iranienne, le Conseil national de la Résistance iranienne (Mojahedin-e Khalq) a fait de graves allégations contre l’ambassadeur iranien à Berlin, Mohammad Mehdi Akhoundzadeh Basti. Il représente son pays dans la capitale allemande depuis le début de 2006 à la suite d’importants changements dans les ambassades iraniennes dans près de 40 pays après l’arrivée d’Ahmadinejad à la présidence.

 

Il serait impliqué dans l’assassinat politique de Kazem Radjavi, un membre de l’opposition.

Kazem Radjavi a été assassiné le 24 avril 1990 à Coppet dans la banlieue de Genève [en Suisse]. L’opposition en exil dit que selon l’enquête des services suisses et du parquet, Akhoundzadeh Basti qui a été identifié par son numéro de passeport diplomatique, son enregistrement à l’hôtel et son billet d’avion, s’était rendu par deux fois en Suisse, une fois en 1989 et de nouveau entre le 17 et le 24 avril en 1990, jour où Kazem Radjavi a été assassiné. [Selon l’opposition iranienne] sur la base d’informations vérifiées par divers services, n’importe quelle erreur en raison de la similitude du patronyme est totalement à exclure.

Dans une conférence de presse à Berlin jeudi, les exilés iraniens ont avancé que des sociétés écrans à Hambourg et à Francfort fournissaient un réseau d’espions et d’agents de renseignements aux services secrets iraniens, le Ministère des Renseignements. Cela fait partie d’une nouvelle stratégie en Europe.