mardi, décembre 6, 2022
AccueilActualitésActualités: Iran Résistance503 députés d’Europe écrivent à Obama sur sa nouvelle politique iranienne

503 députés d’Europe écrivent à Obama sur sa nouvelle politique iranienne

Conférence de presse à la Chambre des Communes à Londres

Ils appellent à la radiation de l’OMPI de la liste terroriste des États-Unis

CNRI – Lors d'une conférence de presse jeudi à Londres à la Chambre des Communes, les parlementaires britanniques ont annoncé que plus de 180 députés et Lords avaient écrit au président Barack Obama pour appeler les États-Unis à retirer le principal groupe d'opposition iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI) de la liste des organisations terroristes étrangères.

Les parlementaires britanniques font partie des 503 parlementaires d’Europe qui ont proposé cette initiative aux États-Unis, en faveur d'une nouvelle politique sur l'Iran, dit la déclaration publiée par le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran.

Voici le texte de la déclaration :

503 députés d’Europe écrivent au Président Obama pour l’appeler à une nouvelle politique sur l'Iran, incluant la radiation de l’OMPI de la liste du terrorisme des États-Unis

180 parlementaires britanniques : Retarder la radiation de l’OMPI pourrait conduire à une catastrophe humanitaire au camp d’Achraf

Lors d'une conférence de presse jeudi à la Chambre des communes, il a été annoncé que plus de 180 députés et Lords de tous les partis politiques ont écrit au président Barack Obama pour appeler les États-Unis à retirer le principal groupe d'opposition iranien, l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI), de la liste des organisations terroristes étrangères.

Lord Corbett of Castle Vale, président du Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran, a annoncé que les parlementaires britanniques faisaient partie des 503 parlementaires d’Europe qui ont proposé l'initiative aux États-Unis en faveur d'une nouvelle politique de l'Iran.

Les parlementaires britanniques et européens ont demandé aux États-Unis la radiation immédiate de l’OMPI de la liste du terrorisme puisque le régime iranien utilise encore cette inscription comme une excuse pour tenter de faire « expulser ou extrader vers l'Iran ou déplacer à l'intérieur de l'Irak les 3500 membres de l’OMPI, basés au camp d’Achraf en Irak comme « personnes protégées » en vertu de la quatrième Convention de Genève, ce qui pourrait conduire à une crise humanitaire catastrophique ».

Tout en mettant en garde contre l'imminence d'une catastrophe humanitaire pour les résidents d’Achraf, les parlementaires de tous les partis ont appelé l’Irak à mettre en œuvre immédiatement les articles de la résolution du 24 avril 2009 du Parlement européen sur Achraf et ont aussi appelé l'ONU à surveiller le respect par l'Irak de cette résolution.

Ils ont réaffirmé que si l'Irak n’appliquait pas les articles de la résolution du Parlement européen, appelant à la reconnaissance des résidents d'Achraf comme «personnes protégées» en vertu de la IVe Convention de Genève, la seule alternative serait pour les États-Unis de prendre en charge la protection d’Achraf, sous le contrôle de l'ONU, puisqu’en 2003, les États-Unis avaient promis de garantir la protection des résidents d'Achraf en retour d'un regroupement volontaire de leurs armes.

Dans leur nouvelle initiative, les 503 parlementaires britanniques et européens ont souligné la nécessité d'une stratégie cohérente de politique transatlantique pour faire face à la menace croissante du régime visant à acquérir des armes nucléaires, ainsi qu’à son ingérence terroriste et intégriste et son bellicisme dans la région.

Dans leur lettre au président des États-Unis, les parlementaires ont déclaré : «Notre expérience a montré que la crise iranienne ne peut être résolue sans une solution iranienne et sans s’appuyer sur son principal mouvement d'opposition. Malheureusement, vos prédécesseurs et l'UE ont mis le principal groupe d'opposition iranien sur la liste des groupes terroristes. En Europe, cette décision injuste a été annulée par sept décisions de justice européenne déterminantes, et le Conseil de l'UE a finalement levé l'interdiction en janvier. »

Ils ont ajouté : « La dictature intégriste au pouvoir en Iran a jusqu'à présent exécuté plus de 120.000 membres de l’OMPI. Par le biais de son lobby en occident et en dépensant des centaines de millions de dollars, il essaie de diaboliser ces personnes et de porter contre elles de fausses accusations. 2.000 parlementaires de plusieurs Etats européens et divers comités parlementaires sont parvenus, dans des évaluations indépendantes, à la conclusion que l’OMPI est une force démocratique doté d’une grande base sociale. »

Les 503 parlementaires européens et britanniques ont critiqué l'attitude précédente de l’occident et déclaré : « Le régime ne craint que deux perspectives – l'intervention militaire étrangère, qui, à ce stade n'est pas prise en compte, et l’OMPI. Jusqu'à présent, nous nous sommes empêchés d'utiliser ce précieux levier et, en conséquence, affaiblis aux yeux du régime des mollahs. Pour montrer de la résilience et de la force dans nos relations avec Téhéran et afficher notre bonne volonté vis-à-vis du peuple iranien, nous devons soutenir l’OMPI, la principale formation d'opposition, plutôt que de la traiter comme un ennemi à la demande des mollahs. »

Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la coalition du Conseil national de la Résistance iranienne, a adressé un message vidéo de Paris à la conférence. « Cette lettre en soi est un clair rejet de la politique de complaisance dont la principale caractéristique est l’étiquette injuste collée à l’OMPI », a-t-elle dit.

Parmi les intervenants à la conférence figuraient Lord Corbett of Castle Vale, le député Andrew MacKinlay, le député David Drew, le député Joe Benton, le député Roger Williams, le député David Amess, Lord Clarke of Hampstead, Lord Maginnis of Drumglass, Lord Dholakia, Lord Cotter, le député Brian Binley et Mehrafrouz Peikarnegar du CNRI.

Le Comité parlementaire britannique pour la liberté en Iran
Le 14 mai 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe