vendredi, décembre 9, 2022
AccueilActualitésActualités: Liberty32 jours après, le gouvernement irakien s’abstient de restituer les corps des...

32 jours après, le gouvernement irakien s’abstient de restituer les corps des victimes de l’attaque à la roquette sur Liberty et interdit l’entrée d’équipement de sécurité élémentaire dans le camp

Attaque à la roquette sur Liberty – N° 26  

32 jours après l’attaque meurtrière sur Liberty, le gouvernement irakien s’abstient toujours de rendre les corps des victimes tuées par les tirs de roquettes et empêche sous des prétextes divers leur enterrement. Les requêtes écrites et orales quotidiennes et constantes des habitants auprès des autorités onusiennes, américaines et irakiennes dans ce domaine sont restées vaines.

Cette mesure contraire à l’islam et à tout principe humain est menée sur ordre du cabinet du premier ministre irakien et n’a pour seul but que de persécuter moralement les habitants.

 Alors que les habitants n’ont aucun abri pour se protéger contre les prochaines attaques, les forces sous le commandement du cabinet du premier ministre empêche l’entrée d’abris et de murs en béton T-Wall. Le 11 mars, comme pour les jours précédents, alors que les habitants avaient loué à un prix faramineux une grue et un camion remorque pour installer des abris à Liberty, les forces irakiennes se sont opposées à leur entrée sous divers prétextes du matin jusque dans l’après-midi.

De même le gouvernement irakien s’est opposé officiellement au transfert des gilets pare-balles et des casques de protection civile des habitants d’Achraf à Liberty et a même interdit l’entrée de pelles et de pioches pour creuser des abris élémentaires.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 mars 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe