vendredi, janvier 27, 2023
AccueilMultimédia-oldMultimédia: Iran ProtestationsIran - Réaction absurde des Gardiens de la révolution contre le rassemblement...

Iran – Réaction absurde des Gardiens de la révolution contre le rassemblement populaire à Pasargades

Le régime théocratique anti-iranien et cruel a eu cette année une réaction absurde lors du rassemblement du 29 octobre pour la commémoration de l’anniversaire de Cyrus le Grand. Tous les organes répressifs, en particulier les Gardiens de la révolution (pasdaran), ont déployé tous les moyens répressifs pour terroriser la société et empêcher la tenue d’un grand rassemblement populaire à Pasargades.

Iran - on the way toward pasargad, demonstrator blocked by repressive forces

Voici certaines de ces actions :

1. Dans un communiqué signé par la police, a déclaré, que quiconque participerait au rassemblement sera soumis à l’article 610 de la loi Tazeerat (livre 5 du code pénal du régime théocratique en Iran). Selon cet article, « chaque fois que deux personnes ou plus se réunissent et complotent pour commettre des crimes contre la sécurité du pays à l’intérieur ou à l’étranger, ou pour fournir des moyens à cet effet, ils seront condamnés à une peine allant de deux à cinq ans d’emprisonnement s’ils ne sont pas considérés comme Mohareb (en guerre contre Dieu). »

2. Le bataillon 302de la milice bassidj, connu sous le nom de Komeil, dans la ville de Tabriz, a organisé un camp de combat nommé « Fajr 4 » du 27 au 29 octobre. La plupart de ces forces ont participé à cette manœuvre en civil.

3. L’armée était en état d’alerte dans la province de Fars et tous les congés du personnel ont été annulés.

4. Les forces répressives ont réquisitionné les terres agricoles de la région et ont déployé des forces armées autour des villages.

5. Au poste de contrôle de l’autoroute allant d’Eghlid à Safashahr, les gardes ont tenté de disperser une foule massive qui essayait de se rendre à Pasargades en tirant en l’air.

6. À certains points de contrôle, les passagers des voitures ont été invités à signer un engagement écrit et à s’engager à ne pas se rendre à Pasargades pendant 24 heures.

7. Au dernier point de contrôle de Pasargades, le régime a fermé la route avec des obstacles similaires aux herses, de sorte qu’aucune voiture ne pouvait traverser.

8. Le régime des mollahs a arrêté un grand nombre de personnes et même des autochtones dans la région pour avoir aidé les voyageurs qui débarquaient à Pasargades.

9. Lors de certains rassemblements sur les routes menant à Pasargades, les manifestants ont scandé des slogans anti-gouvernementaux, dont le slogan « Mort au principe de la domination du Guide Suprême ».

10. Le membre des Gardiens de la révolution (pasdaran), Hossein Shariatmadari, représentant de Khamenei au journal Kayhan, qui a été effrayé par l’adhésion populaire au rassemblement de Pasargades, a prétendu dimanche : « Les militants de Cyrus à l’époque étaient l’équivalent des forces du Hezbollah aujourd’hui. » Il a affirmé que la guerre de Cyrus était « d’étendre la religion monothéiste et de sauver les nations opprimées de la domination des tyrannies », et c’est ce que le régime théocratique fait aujourd’hui « avec sa présence dans la région et avec le soutien de la résistance (lire terrorisme et fondamentalisme). » Ce membre des pasdaran, qui ne peut cacher sa colère contre les slogans anti-gouvernementaux, et en particulier le slogan « Mort au principe du pouvoir du Guide suprême » ajoute : « Si les participants étaient vraiment pro-Cyrus et qu’ils étaient cohérents avec leurs revendications, ils auraient dû clamer le slogan de « Mort à l’Amérique et mort à Israël. »

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
Le 29 octobre 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe