mercredi, février 1, 2023
AccueilMultimédia-oldMultimédia : Présidente élueIran : à l’occasion de l'anniversaire de la révolution, Maryam Radjavi appelle...

Iran : à l’occasion de l’anniversaire de la révolution, Maryam Radjavi appelle les forces du régime à refuser la honte de servir les criminelles

 Iran : à l’occasion de l'anniversaire de la révolution, Maryam Radjavi appelle les forces du régime à refuser la honte de servir les criminelles

Rassemblement à l’occasion de l’anniversaire de la révolution antimonarchique:

Maryam Radjavi: le pouvoir du guide suprême est l’équivalent de tuerie, de pillage, de destruction, de terrorisme, de misogynie, le peuple iranien ne demande pas moins que le renversement de cette théocratie.

À ceux qui sont employés par les forces de répression du régime: Séparez vos rangs de ceux des bourreaux. Refusez la honte de servir dans les forces criminelles

À la veille du 39e anniversaire du renversement du régime de Chah en Iran, Mme Maryam Radjavi, la présidente élue de la Résistance iranienne, a assisté à un rassemblement d’Iraniens le 10 février 2018.

Elle a salué tous les martyrs tombés pour la liberté de l’Iran lors de la Révolution de 1979 jusqu’au soulèvement de janvier 2018. Elle a déclaré lors de ce rassemblement : “Le courageux soulèvement de décembre-janvier et les manifestations qui ont suivi dans tout le pays ont prouvé que le peuple iranien ne sera pas satisfait de rien de moins que le renversement de la totalité du régime des mollahs. La présence des femmes et des jeunes à l’avant-garde des manifestations garantit la poursuite du soulèvement. Les femmes iraniennes n’ont pas succombé devant la répression du régime malgré 39 ans de restriction et d’humiliation systématiques, y compris l’imposition du voile obligatoire.

Rappelant les demandes qu’elle avait formulées lors des réunions à l’assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe il y a deux semaines, Mme Radjavi a déclaré : “Nous demandons la libération immédiate de tous les prisonniers du soulèvement, la liberté d’expression et de réunion, l’abolition de la répression des femmes et du voile obligatoire ».

Maryam Radjavi a déclaré: “Le bilan de quatre décennies de dictature religieuse des mollahs peut se résumer en cinq mots: » massacre, pillage, destruction, exportation du fondamentalisme et du terrorisme sous le nom de révolution et la misogynie « . Khamenei ( le Guide suprême du régime) a reconnu il y a deux jours que la corruption interne du régime des mollahs est un dragon à sept têtes. En réalité, la tête principale de ce dragon se trouve dans la maison de Khamenei en personne. »

Le peuple iranien et les manifestants sont décidé à remplacer le régime du Guide suprême et des Gardiens de la révolution (CGRI) et de la milice Bassij, par une république fondée sur la liberté et la démocratie. Ils veulent investir dans l’éducation, la santé, les sports, le bien-être social, l’emploi et l’économie du pays au lieu d’investir dans des programmes nucléaires et d’autres armes de destruction massive « , a souligné Mme Radjavi.

Elle a appelé tous ceux qui sont employés par les forces répressives, en particulier le CGRI et le Bassij, à refuser la honte de servir ces forces criminelles et à désobéir lorsqu’on leur ordonne de réprimer la population. Elle a déclaré à leur attention : “La pauvreté et la misère sont mille fois mieux que recevoir un salaire des mains des meurtriers et des tortionnaires. Séparez vos rangs de ceux des bourreaux qui ont tué les jeunes déshérités d’Izeh, de Doroud et d’Arak. Je m’adresse également au personnel de l’armée et des forces de sécurité. Vous devriez refuser toute forme de coopération avec les Gardiens de la révolution criminels. Ne laissez pas les mollahs se servir de vous pour répandre le sang des enfants de l’Iran.

Mme Radjavi a insisté : “Nous l’avons toujours dit et je le répète: non à la religion obligatoire, non à la contrainte religieuse, non au voile obligatoire et non au gouvernement obligatoire. Le temps est venu de mettre fin à ces contraintes. Cependant, pour parvenir à une république libre fondée sur l’égalité, nous ne nous attendons pas au miracle, à l’aubaine ou à un heureux accident en notre faveur. Toute notre capital est la nation iranienne et ses enfants d’avant-garde. Et c’est en effet la plus grande puissance du monde. Nous devons donc nous attendre à ce que tout soit réalisé de nos propres mains et grâce à notre propre détermination. »

S’adressant aux jeunes Iraniens, Mme Radjavi a affirmé: “Le soulèvement, ainsi que sa poursuite et son expansion, placent de nombreux devoirs et responsabilités sur les épaules de chacun d’entre vous. Chacun d’entre vous peut certainement assumer une partie de ces fonctions. Ne faites pas attention à ceux qui agitent la prétendue force du CGRI. Ils ne sont puissants que lorsqu’il n’y a pas de protestations ni de soulèvements. Mais quand chacun d’entre vous joue un rôle dans l’avancée du soulèvement, ils deviennent paralysés. »

Un grand nombre de jeunes de la diaspora iranienne d’Europe et d’Amérique du Nord étaient présents lord de cette intervention.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
10 février 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe