jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsVidéo / Iran : Manifestations et révoltes populaires à Téhéran, Gohardasht, Karaj,...

Vidéo / Iran : Manifestations et révoltes populaires à Téhéran, Gohardasht, Karaj, Qom, Ghahdarijan, Abhar et Shiraz

Iran : Manifestations et révoltes populaires

Soulèvement en Iran – No. 202
Samedi soir, 4 août, la population courageuse de Gohardasht à Karaj (50 km à l’ouest de Téhéran) a une fois de plus manifesté son rejet de la dictature islamiste aux cris de « Khamenei, honte à toi, il faut dégager »; « iraniens, criez vos droits ». Les agents répressifs ont tiré à balles réelles sur les manifestants.

Les habitants de Qom se sont également insurgés samedi soir contre la tyrannie du Guide suprême. Les jeunes en colère ont scandé : « Seyyed Ali (Khamenei) honte à toi, il faut dégager ; « à bas le Hezbollah » ; « à bas le Dictateur » ; « Khamenei vit comme un dieu, le peuple vit dans la pauvreté ». Les manifestants en colère ont résisté vaillamment aux gardes anti-émeute, aux Bassijis et aux agents en tenue civil qui les ont attaqués violemment.

Soulèvement en Iran, Qom, les manifestants scandé : "A bas la dictateur"

A Téhéran, les manifestants se sont rassemblés dans la soirée sur l’avenue Collège aux cris de : « Mort au Dictateur » ; « les Iraniens préfèrent mourir plutôt que d’accepter l’humiliation imposée par le régime». Le cortège des manifestants s’est propagé de l’intersection de Vali-e Asr jusqu’à l’avenue Hafez et sous le pont Collège. Les manifestants se sont heurtés aux forces répressives et ont scandé : « Les Iraniens préfèrent mourir plutôt que l’humiliation imposée par le régime ». Les agents en tenue civil ont arrêté plusieurs 0jeunes manifestants.

Iran, Téhéran : "les Iraniens sont prêt à mourir mais n'accepteront pas l'humiliation".

A Abhar (province de Zanjan), les manifestants se sont heurtés aux forces répressives sur la place Mosalla et ont brûlé des pneus pour bloquer leur passage.

Les jeunes de Chiraz ont également protesté samedi soir sur l’avenue Moshir et ont scandé : « A bas les prix élevés ; Mort au Dictateur ; Canon, char, pétard, les mollahs doivent dégager ».

Soulèvement en Iran, Chiraz, les manifestants scandé : "A bas la dictateur"

Les jeunes courageux de Ghahdarijan ont également manifesté samedi soir et se sont heurtés aux forces répressives.

Soulèvement en Iran, Ghahdarijan: Des jeunes courageux ont affronté les forces répressives

Maryam Radjavi, présidente de la Résistance iranienne, a salué la population insurgée à Téhéran, Karaj, Shiraz, Ghahdarijan, Qom, Abhar et les autres villes du pays et a déclaré : « Les slogans de mort au dictateur et à bas Khamenei et la persévérance héroïque des manifestants face aux pasdaran et aux autres forces répressives, illustre la détermination du peuple iranien à réaliser le changement de régime et l’instauration de la liberté et de la souveraineté populaire en Iran. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 5 août 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe