jeudi, juin 20, 2024
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeDes commandants de la Force terroriste Qods dans la délégation d'Ebrahim Raïssi...

Des commandants de la Force terroriste Qods dans la délégation d’Ebrahim Raïssi qui se rend à Genève pour le Forum mondial sur les réfugiés

Abdullah Mobini, général de brigade du Corps des pasdarans Agence de presse de la République islamique – 23 juin 2017 : « Le -commandant adjoint de la Force Qods : L’immigration inverse des Israéliens depuis les territoires occupés a commencé. »

Le général Abdullah Mobini, commandant adjoint de la Force Qods des pasdarans, accompagne Ebrahim Raïssi en tant que vice-ministre de l’intérieur

Ebrahim Raïssi,le bourreau du massacre des prisonniers politiques de 1988, est accompagné de plusieurs commandants criminels de la Force terroriste Qods dans son voyage à Genève pour participer au Forum mondial sur les réfugiés.

L’un de ces individus est le général de brigade Abdullah Mobini Dehkhodaï, membre vétéran et commandant adjoint de la Force Qods des pasdarans. Il se rend à Genève sous le titre de « vice-ministre de l’intérieur et chef de l’organisation de l’immigration ». Il a été l’un des commandants adjoints de la Force Qods pendant environ 15 ans, à la fois sous le mandat du général Ahmad Vahidi et du général Qassem Soleimani du Corps des pasdarans.

Après l’accession d’Ebrahim Raïssi à la présidence et l’arrivée d’Ahmad Vahidi, ancien commandant de la Force Qods, à la tête du ministère de l’Intérieur, Abdullah Mobini a été nommé vice-ministre de l’Intérieur. Ahmad Vahidi est actuellement sous le coup d’un mandat d’arrêt international en raison de son implication directe dans l’attentat à la bombe en 1994 contre un centre culturel juif en Argentine.

Mobini a écrit de nombreux articles dans le journal trimestriel du régime, « Gestion stratégique de la défense nationale », afin de promouvoir les objectifs et les politiques du régime dans la région.

Un autre officier de la Force terroriste Qods dans l’entourage d’Ebrahim Raïssi est Rouhollah Ghaderi Kangavari. Il participe à ce voyage en tant que « directeur général des affaires internationales de l’Organisation de l’immigration » et a précédemment dirigé la Fondation Saadi de la Force Qods en Serbie.

La participation d’Ebrahim Raïssi au Forum mondial des réfugiés est une insulte aux droits humains, au droit sacré de l’asile et une tache dans l’histoire des Nations unies. Elle ne fait qu’encourager ce régime à tuer le peuple iranien, à exporter le terrorisme et à se livrer au bellicisme. Il doit être jugé et puni pour quatre décennies de crimes contre l’humanité et de génocide.

Les Iraniens épris de liberté et les partisans du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) organiseront un rassemblement et une manifestation le mercredi 13 décembre 2023 pour condamner et protester contre la présence d’Ebrahim Raïssi à Genève. Ils exigent son arrestation et son jugement.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 décembre 2023