mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Terrorisme & intégrismeSyrie : Un millier d’éléments du Hezbollah et d’autres mercenaires du régime...

Syrie : Un millier d’éléments du Hezbollah et d’autres mercenaires du régime iranien tués et disparus ces derniers mois

Un obus de mortier touche le bureau de Khamenei à Damas
Inquiétude du régime face à l’avancée des opposants

CNRI – Selon des rapports venant de l’intérieur du corps des pasdaran en Iran :

1 – Dans la soirée du vendredi 7 décembre, plusieurs obus de mortiers ont touché à Damas la zone proche du bureau de représentation de Khamenei dans le secteur de Zeinabieh, provoquant la panique chez de nombreux commandants de la Force terroriste Qods. Le mollah Seyed Mojtaba Hosseini, représentant de Khamenei en Syrie, qui vit actuellement dans le secteur de Zeinabieh, a dit craindre vivement dans un rapport à Téhéran l’avancée de l’opposition et le siège des secteurs et des passages proches de Zeinabieh. Les mercenaires du régime s’inquiètent aussi de l’intensité des combats à Damas et près des frontières libanaise, jordanienne et turques.

2 – Les mercenaires du régime en Syrie et les agents du Hezbollah ont perdu au moins 700 hommes et 300 sont portés disparus. Les noms des agents sont enregistrés à la Fondation des Martyrs.

3 – En transférant 20.000 chiites de diverses provinces syriennes à Zeinabieh et en changeant la composition de la population de cette région, la force terroriste Qods cherche à conserver ce secteur et à protéger ses forces. En subvenant aux besoins de ces familles déplacées, le régime essaie de gagner leur soutien et d’y recruter de nouveaux mercenaires.

4- Les mercenaires du régime s’inquiètent de voir ces agents fuir la Syrie tandis que la situation y devient plus difficile, avec la coupure des routes menant à Zeinabieh et le manque d’accès aux équipements logistiques, aux soins médicaux et au ravitaillement alimentaire. 

5 – Il y a actuellement 30 points de contrôle à Zeinabieh. Plusieurs groupes et factions, notamment des mercenaires recrutés par le régime en Syrie et des agents du Hezbollah, sont déployés à Zeinabieh et chaque groupe cherche à assurer une protection indépendante dans son propre secteur. Le manque de coordination entre les zones autonomes dans et autour de Zeinabieh et le fait que chaque chef de faction suit sa propre ligne de conduite ont réduit la capacité de protection dans ce secteur. Les commandants du régime, qui contrôle la zone, tentent de se coordonner avec les forces de sécurité locales, pour combler les carences dans leur protection.

6 – Actuellement, les villes de Azzahra et Nabal dans la province d’Alep, et d’al-Faw’ah et Kefria dans la province d’Idlib, où sont déployées des forces d’Assad et du régime avec une population de près de 85.000 personnes, sont assiégées par les opposants. Les commandants de la Force Qods sont en contact avec leurs chefs d’équipes dans le secteur et les ravitaillent en armes et en équipements par hélicoptères.

7 – Ces deux dernières semaines, des mercenaires et des agents du régime ont eu des difficultés à faire le trajet entre Damas et Zeinabieh à cause des routes et des rues coupées. L’inquiétude est grande aussi pour l’insécurité qui règne sur l’autoroute reliant à l’aéroport de Damas.

8 – Dû au manque de sécurité sur les routes et les autoroutes, les autorités du régime se déplacent escortées par le Hezbollah et le Jaish-al-Shaabi. La coordination de la sécurité des routes se fait par les services de protection et de renseignement de l’ambassade du régime iranien et des équipes du secteur de Zeinabieh.

9 – Les commandants de la force terroriste Qods et d’autres autorités et organes du régime occupent des zones en Syrie. Ils se déplacent en colonnes militaires et sont toujours prêt à se battre avec les opposants. Les agences de sécurité, l’armée et le gouvernement syriens n’ont aucun contrôle sur les déplacements des agents du régime et des mercenaires du Hezbollah.

10 – Le bureau de représentation de Khamenei paye 5000 lires mensuel pour les frais de scolarités des séminaristes mercenaires du « séminaire de Zeinabieh », un centre du crime et de la répression.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 décembre 2012
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe