samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafSuède : Des milliers d'Iraniens manifestent en soutien aux femmes héroïques de...

Suède : Des milliers d’Iraniens manifestent en soutien aux femmes héroïques de l’OMPI à Achraf

CNRI – Samedi 24 novembre, lors d’une manifestation à Stockholm, des milliers d’Iraniens résidant en Suède ont condamné les insultes proférées récemment par le quotidien suédois Svenska Dagbladet contre les femmes héroïques des Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI) de la Cité d’Achraf (qui abrite l’OMPI en Irak). Les manifestants ont exprimé leur soutien aux résidents de la Cité d’Achraf, et à leur lutte contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran.

CNRI – Samedi 24 novembre, lors d’une manifestation à Stockholm, des milliers d’Iraniens résidant en Suède ont condamné les insultes proférées récemment par le quotidien suédois Svenska Dagbladet contre les femmes héroïques des Moudjahidine du peuple d’Iran (l’OMPI) de la Cité d’Achraf (qui abrite l’OMPI en Irak). Les manifestants ont exprimé leur soutien aux résidents de la Cité d’Achraf, et à leur lutte contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran.

Les Iraniens ont également appelé à la fin de la politique de complaisance des pays occidentaux, la Suède en particulier, avec le régime clérical. Ils ont souligné que la politique de complaisance a préparé le terrain à la liberté d’action des agents de la redoutable gestapo des mollahs en Suède. La tâche principale du réseau des mollahs en Suède est de mener une campagne de diabolisation de l’OMPI. Par le biais de ce réseau, le régime clérical essaye d’étendre sa répression et ses mesures dictatoriales en Suède.

Des dizaines de parlementaires, de juristes et de personnalités politiques venues d’Europe et des Etats-Unis ont participé à cette manifestation.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a prononcé un discours en direct via une liaison satellite depuis Paris. Elle a évoqué les insultes récentes proférées contre les femmes de l’OMPI dans la presse suédoise. « Pourquoi, a-t-elle déclaré, les femmes membres de l’OMPI sont-elles la cible d’une campagne aussi vicieuse du régime des mollahs et de leur lobby en Suède ? La réponse est claire : parce que ces femmes luttent sans répit contre le fascisme religieux au pouvoir en Iran avec pour objectif de le renverser. »

« La guerre du régime contre le peuple iranien et sa lutte pour la liberté, a rappelé Mme Radjavi, ne se limite pas à l’enrichissement de l’uranium ou à l’abandon d’armes nucléaires ou même de l’Irak. La guerre du peuple iranien contre le régime est dirigée contre le fascisme religieux dans sa totalité. La culture et l’histoire de ce régime pourraient se résumer en deux mots : atteinte et insulte à la dignité, à l’honneur et aux droits de tous les Iraniens, femmes et hommes. La Troisième voie [concernant la situation en Iran] consiste dans un changement total de régime par le peuple iranien et sa résistance. Les membres de l’OMPI, les femmes en particulier, ont juré d’abattre ce régime inhumain et cela se fera. »

Lord Slynn of Hadley, ancien juge de la Cour européenne de Justice, et juriste britannique de renommée internationale, a rappelé que les membres de l’OMPI à la Cité d’Achraf sont « des personnes protégées » en vertu de la Quatrième Convention de Genève. Il a souligné que la diffamation contre les résidents d’Achraf peut faire l’objet de poursuites judiciaires.

Le Professeur Steven Schneebaum, ancien membre de la direction du Groupe juridique international des Droits de l’homme, a rappelé les droits légaux des résidents d’Achraf.  Il a affirmé que le Haut commissariat des Nations unies pour des Réfugiés (UNHCR) et le Comité International de la Croix-Rouge (CICR) avaient réitéré les droits des résidents d’Achraf.

Morton Hoglund, parlementaire norvégien ayant visité la Cité d’Achraf, a rappelé les relations humaines et démocratiques dont il a été témoin et qui prévalent entre les membres de l’OMPI à Achraf. Il a dit que l’OMPI et sa présence en Irak agissent comme un rempart majeur contre l’exportation de la violence et de l’intégrisme du régime clérical en Irak. M. Hoglund a souligné que l’expérience de ces quatre dernières années a clairement montré que le régime clérical et ses agents sont les seuls à vouloir le départ de l’OMPI d’Irak et à avoir recouru à divers complots, tromperies et fabrications pour atteindre leur objectif.

Kenneth Lewis, président de la branche suédoise d’Avocats Sans Frontières et avocat de quelques familles de résidents d’Achraf a rejeté les allégations contre l’OMPI et les résidents d’Achraf, les estimant sans fondement. Il a dit que sa visite personnelle à Achraf en 2004 avait prouvé l’erreur de ces allégations. Il a dit que ces quatre dernières années, il était devenu parfaitement clair que la source de ces allégations était le ministère du renseignement et de la sécurité des mollahs, le VEVAK.

La résolution qui a clos cette manifestation déclarait : « Les Iraniens, les réfugiés et les opposants en exil, ainsi que les forces démocratiques suédoises condamnent les insultes honteuses proférées contre les femmes membres de l’OMPI à la Cité d’Achraf par Bitte Hammargren, publiées dans le Svenska Dagbladet. Il s’agit non seulement d’une offense à la dignité humaine d’un millier de femmes libres de la Cité d’Achraf, mais c’est aussi une offense à la dignité de toutes les femmes iraniennes libres et éprises de liberté. Cet outrage suscite la répulsion et le rejet de toutes les consciences et de tous les défenseurs des droits humains et des droits des femmes. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 24 novembre 2007

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe