vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsSoulèvement en Iran, Vastes affrontements à Mahchahr avec les pasdarans : 16...

Soulèvement en Iran, Vastes affrontements à Mahchahr avec les pasdarans : 16 jeunes insurgés tués

Soulèvement en Iran, Vastes affrontements à Mahchahr avec les pasdarans : 16 jeunes insurgés tués

Soulèvement en Iran – N° 22

Poursuite du soulèvement national à Téhéran et en province en dépit de la répression sauvage
Vastes affrontements à Mahchahr avec les pasdarans : 16 jeunes insurgés tués

Malgré l’ampleur de la tuerie et la violence de la répression, le soulèvement national s’est poursuivi pour sa cinquième journée. Les manifestations ont cours alors que les pasdarans, la milice du Bassidj, les forces de sécurité, le ministère du Renseignement, les autres organes répressifs et même l’armée aux ordres de Khamenei, sont en alerte rouge.

A Kermanchah, dans l’ouest du pays, les jeunes insurgés se sont rassemblés dans les rues Mossadegh, Dolat-Abad et Dizel-Abad,et ont affronté les forces de sécurité. Les jeunes ont brûlé les banques et les centres du pouvoir de Dolat-Abad. Trois miliciens du Bassidj ont été tués et plusieurs autres blessés dans les heurts.

Dans la capitale aujourd’hui, des manifestations et des accrochages ont eu lieu à Sadegieh et Tehran-Pars.

A Mahchahr, dans le sud de l’Iran, les protestations populaires et les heurts avec les pasdarans qui ont commencé hier, se sont poursuivis aujourd’hui. Pour réprimer le soulèvement, les pasdarans ont fait entrer dans la ville des chars d’assaut et des transports de troupes blindés. Des officiers supérieurs des pasdarans ont établi leurs quartiers à Mahchahr, comme le général Hassan Chahvarpour, commandant des pasdarans de la province du Khouzistan, le général Ahmad Khadem commandant de la garnison Karbala, ainsi que Hossein Bagherzadeh, directeur général du renseignement du Khouzistan. La commune de Taleghani, dans le canton de Mahchahr, est encerclée par les forces répressives. Au moins 16 manifestants ont été tués, 150 arrêtés et un grand nombre blessés. Plusieurs agents répressifs ont été tués dans ces affrontements, notamment le pasdaran Sayadi, capitaine des forces de sécurité.

A Chiraz, des hélicoptères des forces de sécurité tirent sur la foule. Une lycéenne a été tuée par ces tirs. Lors d’un assaut des jeunes insurgés contre une base de la milice du Bassidj, un grand nombre de personnes ont été tués abattues à la mitrailleuse lourde Douchka de calibre 50mm.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI) a salué le peuple insurgé d’Iran. Elle a appelé la communauté internationale à condamner les crimes du régime des mollahs et à reconnaitre le droit du peuple iranien à renverser le fascisme religieux et sanguinaire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 19 novembre 2019

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe