vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesSoulèvement en Iran - un grand nombre de femmes et de filles...

Soulèvement en Iran – un grand nombre de femmes et de filles parmi les personnes arrêtées

Soulèvement en Iran - un grand nombre de femmes et de filles parmi les personnes arrêtées

Soulèvement en Iran – N° 59

Un grand nombre de femmes et de filles figurent au nombre des personnes tuées et arrêtées lors du soulèvement populaire de novembre 2019. Certaines sont des mineures. Beaucoup de victimes ont été tuées d’une balle dans la tête ou dans la poitrine. Les personnes arrêtées, notamment les femmes, sont détenues dans des conditions inhumaines et soumises à la torture et des persécutions.

Plus d’un mois après le soulèvement populaire qui a embrasé tout l’Iran, le régime inhumain des mollahs, redoutant les conséquences de ses crimes abominables, fait tout ce qu’il peut pour empêcher la publication des identités des personnes tuées ou arrêtées. Dans beaucoup de cas, il ne rend les corps aux familles qu’à condition de promettre qu’elles ne tiendront pas de funérailles et qu’elles déclarent par écrit que la mort est due à un accident.

La commission des Femmes du Conseil national de la Résistance iranienne rend hommage aux femmes héroïques d’Iran pour s’être soulevées en vue de renverser le régime barbare au pouvoir. Elle appelle la Haut-commissaire aux droits de l’homme de l’ONU, le Conseil des droits de l’homme de l’ONU, le Rapporteur sur la situation des droits de l’homme en Iran, la Rapporteuse sur les violences faites aux femmes, et les défenseurs des droits des femmes et des droits humains dans le monde, à condamner le massacre des manifestants en Iran, en particulier des femmes. Elle appelle aussi à une action immédiate pour stopper ce crime contre l’humanité en Iran et envoyer une mission internationale de l’ONU pour se rendre dans les prisons de ce pays et y voir les prisonniers, en particulier les femmes.

Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 22 décembre 2019

1. Téhéran – Nikta Esfandani, 14 ans.
2. Téhéran – Mina Sheikhi: 59 ans, mère de six enfants. Tuée d’une balle dans le coeur.
3. Téhéran – Golnaz Samsami, 34 ans, tuée d’une balle dans la tête.
4. Téhéran – Shariar – Azadeh Zarbi, 28 ans.
5. Téhéran – Robat Karim – Maryam Nouri.
6. Téhéran – Robat Karim – Marzieh Abbaszadeh
7. Téhéran – Baharestan – Fatemeh Habibi
8. Karadj – Mahnaz Mehdizadeh-Nader.
9. Karadj – Bita Khodadi.
10. Karadj – Ameneh Shahbazi Fard : 34 ans, mère de trois enfants, dont une fille de quatre ans. Elle a reçu une balle dans la nuque alors qu’elle portait secours à un manifestant blessé.
11. Karadj – Baghestan – Azar Mirzapour Zahabi : une infirmière de l’hôpital Chafa. 48 ans et mère de quatre enfants, tuée d’une balle en traversant la rue.
12. Karadj- Mehrshahr – Nikta Khazai
13. Behbahan – Shabnam Diani.
14. Abadan – Halimeh Samiri.
15. Mahshahr – Hosniyeh Etqi.
16. Ahvaz – Massoumeh Darabpour.
17. Sanandaj – Ziba Khogvar.
18. Kamyaran – Parissa Seifi.
19. Chiraz – Une adolescente tuée d’un coup de feu tire d’un hélicoptère.
20. Behbahan – Une adolescente de 13 ans, tuée d’une balle dans le dos avec 3 autres jeunes Farzad, Mehrdad et Mahmoud Dashti.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe