lundi, janvier 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireRassemblement de 90.000 Iraniens en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien

Rassemblement de 90.000 Iraniens en solidarité avec le soulèvement du peuple iranien

meeting 90.000 iraniens villepinte 20 juin 2009

 

 En soutien à la Cité d’ Achraf avec la participation de 14 comités parlementaires d’Europe

Mme Rajavi: Ce meeting national représente le vote du peuple iranien et marque le début de la fin de la dictature religieuse

La seule option est un changement démocratique et la dissolution des organes de répression

90.000 Iraniens se sont rassemblés au Hall d’Exoisition de Villepinte, au nord de Paris, dans le plus grand rassemblement d'Iraniens en exil, en signe de solidarité avec le soulèvement national du peuple iranien et en soutien des résidents d'Achraf, membres de l'organisation des Moudjahidine du peuple d'Iran (OMPI).

 

Ce meeting, qui se déroule au huitième jour du soulèvement national des Iraniens, compte des centaines d'Européens, Américains, Canadiens, Australiens, Arabes et musulmans. Les représentants et les présidents des 14 comités parlementaires, ainsi que le comité international pour l’application de la justice, composé de 2000 parlementaires des deux côtés de l'Atlantique. Participaient  également  des représentants, des intellectuels et des écrivains d'Egypte, de Jordanie, de Palestine, d’Irak et d'autres pays de la région.

Des dizaines de milliers de participants sont arrivés au meeting par des milliers d'autobus, de fourgonnettes, de véhicules personnels de toute l'Europe. Des milliers d'autres Iraniens sont arrivés par avion depuis les États-Unis, le Canada et les pays scandinaves.

L’oratrice principale, Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, a salué le soulèvement national du peuple iranien et rendu hommage aux martyrs, aux blessés et détenus. Elle a dit que cette révolte était le véritable choix et le veritable vote du peuple iranien et non pas les élections truquées  illégitimes du régime des mollahs. Les cris de “mort au dictateur” et "Khamenei honte à toi, abandonne ton règne" au cours de ce soulèvement ont atteint tous les coins du monde. Ce soulèvement est le début de la fin de la dictature religieuse.

Mme Radjavi a éstimé que les déclarations de Khamenei au cours de la prière du vendredi, marquaient une escalade de la crise politique irréversible et du séisme dans le régime clérical. Elle a dit  qu’en prenant la defense du vote frauduleux, en soutenant fermement  la présidence d’Ahmadinejad  et en  rejetant clairement l'annulation du scrutin, il a clairement mis en garde contre une repression sanglante du soulèvement populaire. Ceci, at-elle ajouté, ne laissera pas d’autre choix à la faction vaincue  que de prendre ses distances avec le Guide suprême ou de se soulettre totalement à lui.

La president élue de la Résistance iranienne  a souligné : Face à la dictature religieuse, la seule option envisageable pour le peuple iranien en colère est un changement démocratique. La dictature religieuse et tous ses organes de répression doivent être supprimés  afin de permettre au peuple iranien de prendre part à des élections libres sous la supervision de l'ONU.

Mme Radjavi a déclaré: Les dirigeants de la faction  vaincue qui ont  formellement juré allegeance dans le coeur et dans la pratique au chef suprême et qui ont été confirmés par le Conseil des gardiens, disent à présent que «notre gouvernement est un régime de menteur sous le couvert de la religion." Ils taxent l'élection du régime comme une "mascarade", "ahurissant", "mise en scène", "illégitime" et "show ridicule". Nous nous en réjouirions s’ils condamnaient l'usurpation du droit du peuple iranien à la souveraineté et s’ils  rejetaient le velayat-e faqih dans sa totalité. Nous condamnons toute agression contre eux, leurs familles et leurs droits humain par la faction de Khamenei-Ahmadinejad, a-t-elle ajouté.

Mme Radjavi a déclaré: Quand la dictature religieuse ne tolère pas ses plus proches alliés et complices, il faut demander aux gouvernements occidentaux quel a été le résultat de 30 années de complaisance et de recherche des modérés au sein de ce régime?

Se référant aux declarations du président des États-Unis comme quoi  le peuple iranien demande la démocratie, et que leur voix doit être entendue et non réprimé, Mme Radjavi a demandé si un minimum de respect pour le droit  du people iranien à lutter pour la liberté n’exige pas l'arrêt de toutes les concessions et négociation avec l'arrêt des criminels qui se produisent au détriment du peuple iranien? Nous avons toujours dit que si vous pensez que les négociations avec ce régime peuvent être fructueuses, n’hésitez pas, négociez!

S'adressant à ceux qui n'ont pas encore reconnu le statut juridique des résidents d'Achraf et continuent à les assiéger, Mme Radjavi a dit: Ne donnez pas la priorité aux intérêts de ce régime moribond  par rapport aux intérêts de l'Irak.

Elle a ajouté que si le gouvernement irakien n'a pas la capacité et l'indépendance de respecter le droit international et de se conformer à la résolution du Parlement européen adoptée le 24 avril, alors les États-Unis qui ont désarmé les residents d’Achraf en les rendant sans défense  et a signé un accord avec chacun d'entre eux, doit assumer la responsabilité de leur protection sous la supervision de l'Organisation des Nations Unies.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 20 juin 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe