mardi, janvier 31, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceQue 2013 apporte la liberté et la démocratie en Iran – Struan...

Que 2013 apporte la liberté et la démocratie en Iran – Struan Stevenson

CNRI – « Je peux vous dire l’intention du régime en Irak qui est le deuxième régime le plus corrompu au monde. Ils veulent voler ces biens. Ces gens sont des voleurs et ils ont bloqué toute tentative des résidents d’Achraf de vendre leurs biens. Et il est absolument scandaleux pour les Nations Unies de fermer les yeux là-dessus », s’est indigné l’eurodéputé Struan Stevenson à Strasbourg le 12 décembre. 

Le président des Amis d’un Iran Libre s’exprimait à la réunion de clôture de ce comité interparlementaire pour 2012 au Parlement européen. Voici les moments forts de son intervention :

En ce moment il y a une centaine de personnes qui sont restées à Achraf pour s’occuper de leurs biens, acquis au fil de 25 ans. Nous estimons que les biens meubles se situent entre 25 et 50 millions d’euros, mais la propriété fixe est estimée autour de 500 millions d’euros.

Parce que 3400 personnes ont déjà été déplacées au camp Liberty, Martin Kobler l’émissaire de l’ONU dit qu’il veut fermer le dossier et faire partir la centaine d’habitants qui restent de telle sorte qu’il pourra prétendre à une grande victoire pour l’ONU : nous avons fermé Achraf, nous avons fait ce que demandait Nouri Al Maliki qui est, on le sait, une marionnette des mollahs en Iran. L’ONU peut se laver les mains de toute l’affaire et toutes ces personnes peuvent être entassées dans ce camp d’un demi-kilomètre carré. Elles vivaient auparavant dans cet endroit immense et maintenant elles sont entassées dans cette prison.

Ce n’est pas quelque chose que nous avons dit, c’est quelque chose que le groupe de travail de l’ONU a déclaré : ce sont des conditions semblables à celles d’une prison à Liberty. Martin Kobler a dit qu’ils mettent tous leurs biens meubles dans un coin à Achraf et ensuite, il transfèrera les 100 habitants restants au camp Liberty et on s’occupera correctement de leurs biens meubles.

Je peux vous dire l’intention du régime en Irak qui est désormais répertorié et reconnu internationalement comme le deuxième régime le plus corrompu au monde, seule la Somalie est plus corrompue. Ils veulent voler ces biens. Ces gens sont des voleurs et ils ont bloqué toute tentative des résidents d’Achraf de vendre leurs biens. Ils veulent se débarrasser des cent derniers habitants pour voler ces biens et en prendre possession. Et il est absolument scandaleux pour les Nations Unies de fermer les yeux là-dessus.

Martin Kobler ne doit en aucune façon cautionner le transfert des 100 dernières personnes, qui sont la seule protection des biens, jusqu’à ce que nous soyons assurés qu’ils soient vendus correctement, de manière équitable, pour couvrir les dépenses des personnes actuellement à Liberty jusqu’à ce que les personnes soient réinstallées. Cela coûtera environ 35.000 euros par personne au cours de la prochaine année pour s’occuper du bien-être et des moyens de subsistance de ces personnes et obtenir de l’aide pour leur réinstallation potentielle. Cela signifie que nous aurons besoin d’un total de 110.000.000 euros. Eh bien, je ne vois pas l’ONU se ruant avec un pot d’or disant que nous paierons pour cela. Je ne vois aucun des 27 Etats membres proposer de venir les aider financièrement. Où sont ces gens censés trouver l’argent ?

Ce financement viendra de la vente équitable de leurs biens et de leurs effets personnels. Or cette vente juste et ce droit sont refusés par l’émissaire de l’ONU Martin Kobler, et c’est absolument honteux.

Ce camp Liberty, ou camp Hourriyeh comme on l’appelle, a été décrit par le groupe de travail des Nations Unies comme similaire à une prison et cependant nous continuons à laisser l’ONU et la baronne Ashton à s’y référer comme un lieu de transit temporaire qui signifie que les réfugiés vont y passer quelques semaines avant d’être réinstallés. Nous avons déjà des gens là-bas depuis plus d’un an et il ne semble pas qu’il y aura de mouvement prochainement.

Ces gens sont en danger imminent, ils sont maintenant entassés dans ce demi-kilomètre carré entourés par des troupes sous les ordres de l’assassin en chef du massacre qui a eu lieu à Achraf. Ces personnes sont en véritable danger. Nous ne pouvons pas laisser faire la baronne Ashton, qui vient juste de caresser tout le monde dans le sens du poil pour l’attribution du prix Nobel de la paix. Elle ne peut pas rester les bras croisés et ignorer la situation. Le camp Liberty doit être désigné comme un camp de réfugiés, il ne peut pas continuer à être étiquetés comme LTT. Une fois qu’il aura sa nouvelle appellation, il donnera un statut de protection complète aux gens qui sont piégés à l’intérieur.

Nous devons commencer à encourager les États membres de l’UE à rapatrier et réinstaller ces personnes, à les sauver de cette situation épouvantable. Les promesses faites par l’ambassadeur Dan Fried qui est venu à plusieurs reprises nous tordre les bras pour tenter de nous persuader de faire partir les gens d’Achraf à Liberty. A moins de mettre en doute sa sincérité, nous voulons voir des actes États-Unis. Ils n’ont plus d’excuses derrière laquelle se cacher.

L’administration Obama a retiré l’OMPI de sa liste du terrorisme de sorte qu’elle ne peut plus se cacher derrière et qu’il n’y a plus d’excuse pour la baronne Ashton ou l’administration Obama. Elles doivent secourir ces personnes et le faire sans délai. J’ai donc trois demandes à adresser à la baronne Ashton :
Premièrement que le camp Liberty soit défini comme un camp de réfugiés.
Deuxièmement, que les États membres de l’UE reconnaissent Liberty comme un camp de réfugiés.
Troisièmement, que les résidents d’Achraf soient en mesure de vendre leurs propriétés et nous ne devons pas céder et assister au vol flagrant de ces biens par le gouvernement irakien et leurs agents iraniens.

Donc, ce matin, nous avons entendu les représentants de Nasrine Sotoudeh et Jafar Panahi. Le représentant de Mme Sotoudeh a déclaré que l’Iran est une prison vers laquelle se dirigent les rats. Certains rats qui se dirigent vers la prison d’Iran viennent d’Europe et je peux vous dire que j’ai été horrifié de voir certains de ces rats sous la forme de collègues de ce Parlement qui ont tenté de se rendre à Téhéran récemment dans une délégation conviviale pour rencontrer les mollahs. La seule raison pour laquelle la visite a été annulée, c’est parce que nous avons décidé d’attribuer le prix Sakharov à ces deux personnes imminentes détenues en prison en Iran. Donc, nous devons être conscients de ces rats, nous devons nous en prémunir.

Nous devons regarder de l’avant, pour que 2013 apporte la liberté et la démocratie en Iran et le type de constitution que Mme Radjavi représente pour le peuple libre de l’Iran.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe