mardi, décembre 6, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafProfanation du cimetière d’Achraf par la force Qods : un acte inhumain...

Profanation du cimetière d’Achraf par la force Qods : un acte inhumain et anti-islamique

CNRI – Des agents de la Forces terroriste Qods et des forces irakiennes au service du cabinet du premier ministre irakien, dans un acte haineux, inhumain, anti-islamique se sont livrés à des destructions dans le cimetière d’Achraf, en brisant des pierres tombales ou en les retirant et en profanant un très grand nombre de tombes. L’agence de presse Fars des gardiens de la révolution a publié une dépêche sur Achraf, livrée par la Force Qods, avec des photos de ces profanations dans lesquelles sont présents des soldats irakiens en uniformes (voir les photos ci-joints).

 

Dans un amalgame de mensonges cherchant à justifier cette sauvagerie, les gardiens de la révolution écrivent via leur agence de presse près de dix ans après l’occupation de l’Irak par les forces américaines : « Lors de l’attaque des Etats-Unis contre l’Irak, les Moudjahidine ont brisé des tombes pour y cacher des armes afin de les utiliser dans des cas particuliers. »

L’agence de presse des gardiens de la révolution, poursuivant ses justifications, pousse le mensonge jusqu’à l’absurde, n’hésitant pas à se répéter : « En partant du cimetière, nous nous dirigeons vers la prison et la salle de torture de l’organisation … Il faut noter la juxtaposition de la salle de torture et de la salle mortuaire. » Et encore plus stupide : « Un très grand nombre d’instruments de torture ont été transférés d’Achraf à Liberty ou ont été détruits. » Les gardiens de la révolution ont oublié d’écrire que l’ONU et le gouvernement américain ont transféré ces instruments de torture à Liberty, parce que toutes les affaires de l’Ompi, groupe par groupe, ont été vérifiées à la loupe par les forces irakiennes durant des journées entières d’inspection.

La profanation du cimetière d’Achraf intervient alors que dans les discussions sur le déplacement des habitants à Liberty, les responsables de la MANUI ont insisté à plusieurs reprises sur la nécessité de garantir le respect du cimetière d’Achraf sur la base des principes de l’islam et du droit humanitaire international.

La Résistance iranienne, appelle les Etats-Unis, l’Union européenne et l’ONU à condamner ces profanations ignobles et illégales du cimetière des martyrs et des défunts d’Achraf, un acte condamnable dans toutes les religions et toutes les cultures. Elle leur demande d’empêcher la poursuite de ces outrages par les forces irakiennes et les gardiens de la révolution du régime iranien.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 6 décembre 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe