vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafObstacle à l’hospitalisation de malades de Liberty pour le sixième jour consécutif

Obstacle à l’hospitalisation de malades de Liberty pour le sixième jour consécutif

Massacre à Achraf – Communiqué No 82

Appel aux USA et à l’ONU pour mettre fin au blocus médical de Liberty et pour expulser les assassins de Liberty

CNRI – Le blocage d’hospitalisation de malades de Liberty à Bagdad entre dans sa 6e journée. Cela s’inscrit dans la montée des pressions et des mesures répressives contre les habitants de Liberty ordonnée par Maliki après le massacre, les exécutions collectives et les enlèvements qui ont eu lieu à Achraf le 1er septembre.  

Les obstacles sont le fait du commandant Ahmad Khozair, un criminel affilié au comité chargé de la répression des Achrafiens dans les services du premier ministre. Alors que tous les arrangements pour le transport à l’hôpital avaient été faits par la clinique du camp et que le rendez-vous avec les médecins avaient été pris, ce criminel a empêché les ambulances de quitter le camp.

Quelques semaines avant le massacre du 1er septembre à Achraf, Ahmad Khozair et Haydar Azab impliqués dans les précédents massacres, s’étaient rendus à Achraf pour préparer le terrain à la tuerie du 1er septembre. Ils sont depuis revenus à Liberty pour intensifier les pressions.  

Ce blocus médical inhumain vient de prendre de nouvelles dimensions. Ces cinq dernières années, une quinzaine d’habitants d’Achraf et de Liberty sont décédés en raison de l’absence de soins. Depuis le début 2009 et le transfert de la protection d’Achraf au gouvernement irakien, le comité chargé de la répression d’Achraf dans les services du premier ministre, procède à des sabotages systématiques de l’accès des habitants aux soins médicaux ou cause délibérément des retards dans ces soins.  

En soulignant qu’il s’agit là d’un exemple manifeste de crimes contre l’humanité, la Résistance iranienne met en garde contre les conséquences de ce blocus médical et contre la présence de criminels comme Ahmad Khozair à Liberty qui préparent le terrain à un autre massacre. Elle appelle le gouvernement américain et l’ONU à agir immédiatement pour mettre fin à ce siège inhumain et à la présence de ces criminels à Liberty.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 26 octobre 2013

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe