lundi, décembre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafNouvelles mesures des services du premier ministre irakien contre Achraf

Nouvelles mesures des services du premier ministre irakien contre Achraf

Préparation du terrain à une nouvelle catastrophe humanitaire

CNRI – La Résistance iranienne a obtenu des documents de l’intérieur du régime disant que les mesures suivantes contre les membres de l’OMPI à Achraf ont été affectées au comité chargé de la répression du camp dans les services du premier ministre irakien :

1- Fabriquer de toutes pièces des faits, des reportages et des documents pour les diffuser dans les chaînes télévisées en Irak et à l’étranger afin de montrer le rôle de l’OMPI dans des « opérations terroristes » contre la population en Irak lors du soulèvement de Shaabaniya (1991), l’ingérence de l’OMPI dans les affaires irakiennes et la coopération avec Al-Qaïda dans le massacre et et déplacement forcé de la population, spécialement dans la province de Diyala.

2. Manipuler la Haute Cour irakienne par l’intermédiaire de juges affiliés à Maliki et au régime iranien. Selon ces documents, le comité a été chargé de présenter preuves et documents fabriqués à ces juges pour les informer des agissements “criminels” de l’OMPI dans « la répression de Shaabaniya et le massacre d’Irakiens », pour ensuite délivrer des mandats d’arrêt contre « ceux qui sont impliqués dans ces crimes et ont commis des meurtres, ont épaulé Al-Qaïda pour tuer et forcer la population de la province de Diyala à migrer » et les châtier en conséquence.

3. Assister l’ambassade iranienne à Bagdad pour envoyer davantage d’agents des services de renseignements des mollahs à Achraf sous couvert de « parents iraniens voulant voir leurs proches à Achraf » et leur assurer les services nécessaires, notamment leur transport et leur installation en Irak. A cette fin, ils utiliseront un maximum les agents comme Nafeh Issa qui a déjà été dénoncé par la Resistance iranienne.

4. Utiliser les canaux télévisés du régime iranien en Irak comme al-Massar, al-Furat, al-Ghadir, Beladi et al-Watan contre les résidents d’Achraf en coopération avec le bureau de presse du Premier ministre. Une des tâches de ces télévisions sera de coopérer avec les agents du Vevak et de diffuser des  reportages sur les activités de ceux qui pratiquent la torture psychologique des résidents depuis plus d’un an.

5. Organiser des expositions à Bagdad et dans d’autres provinces comme Diyala, Najaf, Karbala et Hilla contre l’OMPI pour informer la population sur les « crimes commis par ce groupe contre le peuple irakien ». 

6. Envoyer une délégation de la part du comité de répression d’Achraf à Najaf pour rencontrer les personnalités religieuses dans le but de « les informer sur les crimes de ce groupe » et obtenir  un soutien moral pour les mesures répressives contre Achraf.

7. Faire tenir aux agents du régime iranien et des services du premier ministre irakien des réunions et des conférences au nom des tribus irakiennes dans les provinces du sud pour gagner un soutien en faveur de l’expulsion des membres de l’OMPI d’Achraf.

Ces mesures préparent de manière flagrante une nouvelle agression contre les Achrafiens dans le but de créer une nouvelle catastrophe humanitaire. Les documents obtenus par la Résistance iranienne qui parlent tous de mesures illégales du gouvernement irakien contre Achraf et de graves violations continues de la 4e convention de Genève et de beaucoup d’autres conventions internationales, ont déjà été remis à la justice espagnole.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 février 2011

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe