samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafNouvel appel du CNRI à la protection d'Achraf par une force internationale

Nouvel appel du CNRI à la protection d’Achraf par une force internationale

Attaque sauvage des forces irakiennes contre le camp d'AchrafAttaque contre Achraf – Communiqué n°77

A la suite de la visite de la MANUI, le CNRI appelle à nouveau l’ONU, les Etats-Unis, l’UE et la Ligue arabe à la protection d’Achraf par une force internationale

CNRI – Hier 10 août, en réponse à la demande du Comité international de juriste en défense d’Achraf concernant la protection du Camp par les forces américaines et les critiques sur leur inaction lors de l’attaque des forces irakiennes contre les résidents d’Achraf, M. Geoff Morrell, secrétaire de presse du Département de la Défense américain, a déclaré que le Département de la Défense américain n’était pas habilité à assumer le contrôle du Camp d’Achraf selon l’accord de sécurité bilatéral signé entre Washington et Bagdad. « Cependant nous continuons à rappeler au gouvernement irakien ses obligations internationales de traiter le plus humainement possible ceux qui résident dans ce camp», a-t-il ajouté.

Par ailleurs, le Washington Times du 10 août a fait état d’un rapport spécial qui doit être « publié ce mois-ci par la prestigieuse Université de la Défense nationale du gouvernement américain ». Selon ce rapport, « l’armée et la police irakiennes sont en passe de devenir les pions des partis politiques sectaires – une tendance qualifiée de "recette pour une guerre civile" (…) La 5e division de Diyala est fortement sous l’influence du Conseil suprême islamique de l’Irak, un parti politique chi’ite lié à l’Iran.» C’est cette division qui est responsable de la protection sanglante des résidents d’Achraf.

La Résistance iranienne a déclaré dans son communiqué numéro 72 du 6 août sur l’attaque du camp : « Par conséquent le problème des résidents d’Achraf n’est ni un problème de souveraineté de l’Irak, ni l’installation d’un poste de police et son commandement à l’entrée d’Achraf (précisément dans le bâtiment portant le nom de Lord Slynn of Hadley). Non, il s’agit plutôt d’abuser du prétexte du « droit à la souveraineté » et du « poste de police » pour exécuter « l’accord bilatéral » de Khamenei et Maliki pour réprimer et massacrer l’opposition iranienne ou l’obliger à capituler. C’est là où les crimes contre l’humanité violent le droit et les conventions internationales et rejettent la Responsabilité de Protection (RtoP) (…) L’expérience de l’année passée a démontré que le gouvernement irakien actuel n’a ni la capacité ni la compétence de se charger de la protection des résidents d’Achraf. Malheureusement, il exécute en réalité les demandes de la dictature au pouvoir en Iran pour réprimer l’opposition iranienne en Irak selon un « accord bilatéral ». Comme l’a écrit Mme Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, le 2 août 2009, au Président américain, la solution de ce problème est la suivante : les forces américaines prennent en charge provisoirement la protection du camp d’Achraf jusqu’à leur remplacement par une force internationale supervisée par l’ONU. La Résistance iranienne envoie un appel dans ce sens à l’ONU, au gouvernement américain, à l’Union européenne et à la Ligue arabe. »

A la suite des déclarations du secrétaire de presse du Département de la Défense américain, de la visite hier à Achraf d’une mission d’enquête de la MANUI, et à la veille de la publication d’un rapport spécial de recherche de l’Université de la défense nationale américaine sur la force irakienne responsable de la protection d’Achraf, qui « est fortement sous l’influence » des agents du régime iranien en Irak, Mme Radjavi appelle de nouveau l’ONU, les Etats-Unis, l’UE et la Ligue Arabe à mettre en place une force internationale pour protéger Achraf. Elle a ajouté que faire flotter le drapeau des Nations Unis sur Achraf est le seul plan reconnu au niveau international pour protéger ses résidents en vertu des lois, des conventions et des obligations internationales.

La Présidente élue de la Résistance iranienne a rappelé l’accord signé entre les forces américaines et chacun des résidents d’Achraf, accord conclu après la remise de toutes leurs armes aux troupes américaines en échange de leur protection jusqu’à la détermination finale de leur statut. Elle a appelé le président Obama à ordonner aux forces américaines sur le terrain de prendre le contrôle de la situation à Achraf pour empêcher davantage de violence, de bain de sang et de meurtres par les forces irakiennes qui les ont commis à la demande d’Ali Khamenei, le dictateur religieux de l’Iran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 août 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe