samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafNouveaux plans du régime iranien contre Achraf, arrestation et condamnation de parents

Nouveaux plans du régime iranien contre Achraf, arrestation et condamnation de parents

Tour d'AchrafCNRI – Selon les informations venant de l’intérieur du régime des mollahs, avec l’installation d’agents devant l’entrée du camp d’Achraf, la force terroriste Qods et le ministère du Renseignement des mollahs avec la collaboration du gouvernement irakien préparent de nouveaux plans contre les Moudjahidine d’Achraf, par le biais d’agents et d’éléments irakiens. On peut citer au nombre de ces plans :

1- La force terroriste Qods a chargé Jafar Sadegh Al-Hosseini, un des chefs du 9e Badr, n°2 du conseil suprême islamique de la province de Diyala et vice-président du conseil régional de Diyala, que coordonner les actions des agents irakiens du régime dans cette province contre Achraf. L’oncle et le gendre de Sadegh Jafar, répondant aux noms d’Abou-Ali Al-Zoheiri, adjoint de la ministre des droits de l’homme, et Ali Al-Hosseini, tous deux membre de Badr et du Conseil suprême, travaillent étroitement avec lui dans ce domaine. Ali Al-Hosseini a longtemps séjourné en Iran d’où il vient d’arriver à Diyala.

2- Selon le plan de la force Qods, il est prévu qu’Abou-Ali al-Zoheiri ouvre un centre des droits de l’homme dans la ville de Khalis. Le but principal de ce centre est d’organiser les activités des agents contre Achraf.

3- « Enlever un commandant d’Achraf » et organiser un battage médiatique autour. « Semer la méfiance dans les rangs des Moudjahidines pour séparer les commandants Moudjahidine des autres éléments dans Achraf ».

4- Propagation de mensonges comme celui prétendant que deux des 36 Moudjahidine pris en otage lors de l’attaque des 28 et 29 juillet ont fui d’Achraf et qu’ils se trouvent à présent auprès du gouvernement irakien pour être rendus à leur famille.

5- Plainte déposée par les agents du ministère du Renseignement contre les responsables de l’OMPI les accusant de garder de force leurs enfants dans la prison d’Achraf et demande de les faire arrêter dans le cadre de la loi de la lutte contre le terrorisme. Activer les plaintes fabriquées contre les résidents d’Achraf. Ces plaintes consistent à faire faussement valoir que les terrains d’Achraf auraient appartenu à des propriétaires privés, et qu’ils auraient été volés par les Moudjahidine.

Ces complots et ces mesures répressives contre Achraf surviennent alors que les arrestations, les tortures et les condamnations des familles des résidents d’Achraf continuent. Actuellement, un grand nombre de ces parents sont emprisonnés. Dernièrement, huit mois après son arrestation, Mme Maryam Akbari, prisonnière politique, a été jugée le 27 avril et condamnée pour « Moharebeh » (guerre contre Dieu) parce que, selon le juge du régime, « toute ta famille et les tiens sont à Achraf, plusieurs membres de ta famille étaient des Monafeghine (nom péjoratif que le régime donne à l’OMPI) et ont été exécutés. Dans ton dossier, c’est écrit "Moharebeh". »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 mai 2010
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe