mercredi, décembre 7, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMme Radjavi : le rapport de l'AIEA est un signal d'alarme pour...

Mme Radjavi : le rapport de l’AIEA est un signal d’alarme pour la communauté internationale

 Des sanctions générales sont le premier pas nécessaire et le changement de régime la solution ultime pour se débarrasser de l’intégrisme armé de la bombe atomique

CNRI – Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a estimé que le nouveau rapport de l’AIEA était un signal d’alarme qui nécessite une politique de fermeté internationale. Les sanctions générales, a-t-elle ajouté, sont un premier pas nécessaire et le changement de régime la solution ultime pour se débarrasser de l’intégrisme armé de la bombe atomique. Le rapport exprime ses inquiétudes sur la dimension militaire du projet atomique du régime des mollahs, les activités atomiques clandestines sur la production d’ogives nucléaires, les violations constantes des résolutions du Conseil de sécurité et du bureau des gouverneurs de l’ALIEA, notamment dans les installations de Qom, Natanz et Ispahan, l’implication des organes militaires du régime dans les projets atomiques  et le refus de répondre aux questions de l’agence et les restrictions imposées à l’agence dans l’exécution de ses tâches.

Tous les paragraphes de conclusion du rapport parlent du non respect du régime vis-à-vis de ses engagements et de la violation ouverte des résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU. Ali Akbar Salehi, le chef de l’organisation atomique  du régime, et Ali Asghar Soltanieh, le représentant du régime à l’AIEA, ont  estimé avec arrogance que le nouveau rapport de l’agence montrait « les succès et les acquis technologiques nucléaires étonnants de l’Iran au plus haut niveau » et que les obligations de TNP étaient « irréalisables ». Ils ont souligné que le régime « n’avait pas d’engagement » dans les cas cités par le rapport.

Mme Radjavi a déclaré : Cela fait des années que la Résistance a révélé les plans funestes du régime iranien pour se doter de la bombe atomique, mais la politique de complaisance avec les mollahs a fait qu’au lieu de sanctions et de fermeté, il y a eu des concessions et des récompenses ce qui a mis le temps et les moyens nécessaires au service du fascisme religieux en Iran pour compléter ses projets atomiques. A tel point que le programme nucléaire des mollahs et les perspectives de les voir se doter de la bombe sont devenues une menace urgente pour toute la communauté internationale.

Vu que le régime médiéval et chancelant des mollahs considère la bombe atomique comme nécessaire à sa survie, a ajouté Mme Radjavi, il n’abandonnera jamais ce projet. C’est pourquoi la solution ultime pour débarrasser le monde et la région du cauchemar intégriste armé de la bombe atomique, c’est un changement démocratique en Iran par le peuple et la Résistance.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 septembre 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe