samedi, décembre 10, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafMensonges ignobles de Maliki qui redoute les conséquences des crimes au camp...

Mensonges ignobles de Maliki qui redoute les conséquences des crimes au camp d’Achraf

CNRI – La Force terroriste Qods du régime iranien a chargé ses agents en Irak de couvrir les crimes commis par les forces  irakiennes le 8 avril au camp d’Achraf en fabriquant des mensonges grotesques. Par ailleurs, Ali Khamenei le guide suprême des mollahs, et Nouri al-Maliki sont excédés par les condamnations croissantes de l’attaque en Irak et à l’étranger, et la révélation d’un document top secret par la Résistance iranienne sur ce crime.

La chaine télévisée Al-Sumaria TV, affiliée au régime iranien, a cité vendredi 22 avril, un agent de la Force Qods, l’imam du vendredi de la ville de Najaf, Sadroddine Qapanchi, disant qu’il « rejette les pressions du Parlement européen sur l’Irak pour qu’il retire ses forces du camp d’Achraf », ajoutant avec la plus grande stupidité : « Les forces irakiennes ont trouvé des documents, des armes et des tombes de dirigeants d’Al Qaïda comme Abu-Massab al-Zarqawi au camp d’Achraf.”

Recourant à une manœuvre élimée vieille de 30 ans du régime iranien, il a faussement prétendu qu’un « groupe de 12 commandants de l’OMPI venant d’Achraf a trouvé refuge auprès des forces irakiennes pour leur demander d’intervenir afin de libérer les autres habitants retenus en otages dans le camp ».  Mais finalement Qapanchi a révélé sa véritable inquiétude : « Il serait déplacé pour l’Irak d’être la source du moindre mal pour ses voisins. »

Déjà le 16 avril, le quotidien al-Sabah, inféodé à Maliki, avait rapporté les fabrications d’un agent bien connu de la Force Qods et gouverneur de la ville de Khalis Uday Khadhran : « Le gouverneur de Khalis a révélé que des statues et des tombes symboliques de 150 commandants d’al-Qaïda ont été découverte au camp d’Achraf. » Il avait ajouté : «  Les forces irakiennes ont aussi trouvé un entrepôt plein de munitions de petit et moyen calibre avec des caméras pour chars et missiles. »

Ces mensonges ignobles trahissent l’étendue de la peur de Maliki et de ses associés des conséquences des crimes contre l’humanité, particulièrement après que la Haut commissaire aux droits de l’homme de l’ONU ait annoncé que « tous les détails de ce qui s’est exactement passé dans la matinée du 8 avril sont seulement en train de commencer à émerger » et que « toute personne trouvée responsable de l’utilisation excessive de la force devra être poursuivie ». Bien entendu, le peuple irakien, dans ses manifestations courageuses ont répondu à ces mensonges en scandant « Maliki, menteur ».
 
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 23 avril 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe