mardi, novembre 29, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi salue les eurodéputés pour avoir protesté contre la visite scandaleuse...

Maryam Radjavi salue les eurodéputés pour avoir protesté contre la visite scandaleuse de Mottaki

Mottaki (flèche rouge) au Parlement européen, face à un barrage d'eurodéputés en colèreCNRI – A la suite d’un acte de protestation d’eurodéputés contre la visite scandaleuse du ministre des Affaires étrangères du fascisme religieux au pouvoir en Iran (voir clip), Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué cette initiative sans précédent des eurodéputés et leur a adressé ses félicitations pour leur démarche courageuse en faveur de la justice.

Mottaki (flèche rouge) au Parlement européen, face à un barrage d'eurodéputés en colèreCNRI – A la suite d’un acte de protestation d’eurodéputés contre la visite scandaleuse du ministre des Affaires étrangères du fascisme religieux au pouvoir en Iran, Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué cette initiative sans précédent des eurodéputés et leur a adressé ses félicitations pour leur démarche courageuse en faveur de la justice.

Maryam Radjavi a estimé que la protestation du vice-président du Parlement européen et d’un grand nombre d’eurodéputés contre le régime des mollahs et son ministre criminel des Affaires étrangères, tout comme leur soutien au soulèvement populaire en Iran, témoignent de la tendance générale des peuples d’Europe pour l’instauration de la liberté et de la démocratie en Iran. Mme Radjavi espère que l’Union européenne et les gouvernements d'Europe se conformeront à la volonté des peuples européens et de leurs représentants élus, en mettant fin à la politique de complaisance, en sanctionnant le régime des mollahs et en se plaçant aux côtés de la Résistance du peuple iranien pour la démocratie et les droits de l’homme.

Mardi 1er juin, Manouchehr Mottaki, ministre des Affaires étrangères des mollahs, a été confronté au Parlement européen aux vives protestations d’un groupe nombreux d’eurodéputés. Manifestant en brandissant des portraits de Neda, le symbole du soulèvement populaire en Iran, les eurodéputés ont taxé Mottaki et son régime d’assassins et de terroristes. Ils lui ont lancé : le peuple iranien ne veut pas de vous et on espère que votre régime sera renversé au plus vite.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 juin 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe