jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi: Le 1er mai a montré que toutes les couches...

Maryam Radjavi: Le 1er mai a montré que toutes les couches sociales veulent renverser le régime

Maryam RadjaviCNRI – Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a salué la solidarité entre les travailleurs, les enseignants, les étudiants et tous les jeunes insurgés qui s’inspirent de la Cité d’Achraf, qui se sont dressés contre la dictature religieuse le 1er Mai en Iran. Elle a rendu hommge à l’ensemble des ouvriers qui résistent en Iran. Les flammes du soulèvement, a-t-elle dit, et des manifestations hostiles au pouvoir aux cris de « Mort à Khamenei, Mort au dictateur », ont réduit à néant toutes les mesures que le régime avait prises pour empêcher la moindre manifestation le 1er Mai. Ces protestations ont fait rententir l’appel à la justice des travailleurs iraniens qui revendiquent leurs droits piétinés dans le Grand Téhéran et divers points du pays.

La dictature des mollahs avait pris d’innombrables mesures pour prévenir la moindre protestation en ce 1er Mai, ou pour y faire face, déversant un maximum de forces de sécurité sur le terrain. Dans le but de renforcer les contrôles et d’etouffer tout cri de protestation, le régime avait annulé ses propres manifestations officielles dans les rues. En revanche, dans la seule capitale, il avait déployé au moins 15.000  agents de sécurité, des unités anti-émeutes, de la milice du Bassidj, des agents en civil et des services de renseignement. Mais les manifesttaions et les slogans du soulèvement national ce 1er mai, dans divers points de Téhéran et en province, ont montré une fois de plus que ni la répression sauvage du guide suprême des mollahs, ni sa faction au pouvoir, ni les inclinaisons au compromis et à la soumission, ne seront en mesure de ramener la situation à ce qu’elle était auparavant et à réparer l’image brisée du guide suprême honni et voleur.

Scandant « Khamenei, oppresseur, c’est tous les jours le jour des travailleurs »,  les salariés insurgés ont montré que le peuple iranien, en particulier les plus pauvres, ont décidé de renverser le régime du guide suprême et de ne rien céder jusqu’à l’instauration de la liberté et de la souveraineté populaire. Toutes les couches de la société iranienne se sont soulevées pour mettre fin à cette dictature religieuse.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 mai 2010

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe