vendredi, décembre 2, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueMaryam Radjavi demande la protection des forces américaines pour les funérailles des...

Maryam Radjavi demande la protection des forces américaines pour les funérailles des 34 tués, loin des forces armées irakiennes

CNRI – Huit jours après l’attaque des forces irakiennes contre Achraf, les corps des tués n’ont toujours pas été enterrés à cause de l’occupation du cimetière de la Perle par les forces armées irakiennes et des unités de blindés. Les corps de six tués sont aux mains du gouvernement irakien et jusqu’à la fin de la journée du vendredi 15 avril, ils n’avaient toujours pas été restitués à leurs proches et à leurs amis Achraf.

Selon les traditions musulmanes, les défunts doivent être enterrés le plus rapidement possible. Mais la répression, une série de restrictions, l’occupation militaire du cimetière et de la route qui mène par les forces de l’armée irakienne, n’ont pas permis de les ensevelir.

D’autre part, Askari le porte-parole de Maliki au ministère de la Défense irakienne, a prétendu vendredi 15 avril dans la soirée à la télévision d’État que les forces de sécurité irakiennes ne mettraient pas d’obstacle à la cérémonie funéraire. Selon les traditions islamiques, le gouvernement respecterait leur mise en terre et se dit prêt à exécuter ou apporter son aide à cette cérémonie en fournissant tous les moyens nécessaires.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, rappelant la vague de condamnations internationales du crime de guerre et du grand crime contre l’humanité commis à Achraf, a déclaré à ce propos : Si les déclarations du général Askari ne sont pas uniquement un effet de propagande et si le pouvoir irakien est prêt à faire ce que Askari a annoncé, les troupes armées irakiennes doivent immédiatement quitter le cimetière de la Perle et la route qui conduit. Elles doivent les rendre aux résidents d’Achraf pour qu’il puisse mener la cérémonie funèbre. L’occupation militaire du cimetière par des unités blindées n’est ni un exploit ni un honneur pour une armée.

Mme Radjavi a annoncé les mesures nécessaires pour enterrer les martyrs, sans la moindre tension ni le moindre affrontement de la manière qui suit. Elle demande au gouvernement irakien d’annoncer officiellement qu’il les accepte et que les troupes américaines en Irak s’en portent garantes :
1- Restituer les corps des six tués à leurs proches et à leurs amis à Achraf.
2- Evacuer les troupes et les hommes armés du cimetière de la Perle et de la route qui y mène et rendre le cimetière de façon permanente aux résidents d’Achraf pour qu’ils puissent s’y rendre et l’utiliser.
3- La restitution des corps, l’évacuation et la remise du cimetière doivent se faire sous la surveillance américaine.

Mme Radjavi a ajouté : si contrairement à toutes les lois et les règlements internationaux et les principes des droits de l’homme, et contrairement aux traditions et aux instructions très claires de l’islam sur le sanctuaire que constitue un cimetière, le gouvernement irakien refuse de le rendre aux résidents, la seule solution qui reste, c’est que les forces et les hommes armés irakiens évacuent totalement au moins pour 48 heures le cimetière et la route qui y mène pour que les funérailles puissent se dérouler dans le calme, sans obstacle, tension ou difficulté ni la présence de troupes ou d’individus irakiens et sous la surveillance et la garantie des forces américaines.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 15 avril 2011

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe