mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran RésistanceMaryam Radjavi appelle la nation à manifester sa solidarité et porter secours...

Maryam Radjavi appelle la nation à manifester sa solidarité et porter secours aux victimes du séisme en Iran

Maryam Radjavi appelle la nation à manifester sa solidarité et porter secours aux victimes du séisme en Iran

• Les dommages causés par le tremblement de terre catastrophique ont été aggravés par l’incurie de la dictature religieuse

• Le seul moyen pour sortir de cette calamité est de renverser le funeste régime des mollahs

Une cérémonie a eu lieu au siège de la Résistance iranienne à Tirana le mardi 21 novembre pour commémorer les victimes du récent tremblement de terre en Iran et appeler à la solidarité avec les personnes touchées dans les zones sinistrées.

Mme Maryam Radjavi, présidente du Conseil National de la Résistance iranienne, a présenté ses condoléances aux familles endeuillées, aux blessés et toutes les victimes de la terrible catastrophe. Elle a appelé la nation à manifester sa solidarité en allant secourir les victimes du tremblement de terre.

Maryam Radjavi a déclaré que les dommages et les pertes enregistrés lors du tremblement de terre à Kermânchâh auraient pu être considérablement réduits. Or, le régime des mollahs a été programmé pour piller et réprimer la population, pas pour l’aider, surtout en temps de crise. Contrairement à d’autres pays, où au moment des catastrophes naturelles toutes les forces sont mobilisées pour secourir les victimes, la première mesure prise par le Guide Suprême des mollahs a été d’envoyer les commandants des Gardiens de la révolution (pasdaran) et de la milice Bassidj et déployer des unités anti-émeutes dans les zones sinistrées. Parce qu’ils savent que les régions touchées par le séisme pourraient se transformer en un foyer de protestations.

Lors d’une cérémonie qui a eu lieu à Tirana, en Albanie, Mme Radjavi a déclaré : « Les pertes humaines et matérielles à Kermânchâh ne sont qu’une petite partie de la calamité créée en Iran par un ‘séisme’ funeste baptisé la dictature religieuse des mollahs. » rappelant que la situation après le séisme est pire que le séisme lui-même, Mme Radjavi a souligné : « Même ceux qui sont sauvés des décombres meurent faute de soins ou sont abandonnés sans recevoir de secours. Selon les responsables du régime, le Croissant-Rouge iranien gère 26 centres de secours dans 19 pays d’Asie, d’Afrique et d’Amérique latine. Les mollahs dépensent des dizaines de milliards de dollars chaque année pour le Hezbollah du Liban et pour renforcer la dictature d’Assad. Khamenei paie pour toutes les dépenses des milices extrémistes Hashd-Sha’abi en Irak. Dans le même temps, le pays et la société iranienne ploient face aux catastrophes naturelles et subissent les pillages des institutions de crédit frauduleuses du régime. »

Mme Radjavi a apprécié les efforts de ses compatriotes et en particulier les jeunes qui ont bravé les intimidations des forces de sécurité pour aller secourir les victimes du séisme : « Le tremblement de terre de Kermânchâh a révélé deux réalités très importantes : l’ampleur de la corruption et de la fraude au sein du régime miné par la crise, d’une part, et l’esprit d’unité et de solidarité du peuple iranien pour contrer le régime, d’autre part. » Elle a déclaré que le large soutien de la population iranienne aux victimes indique clairement sa disponibilité et l’esprit de résistance et de lutte contre le régime totalitaire au sein de la société iranienne : « Notre pays doit briser les chaînes de la pauvreté, de la répression et de la mort. Il doit s’affranchir de la destruction, de l’instabilité et de l’insécurité créés par le régime. Et le seul moyen pour y parvenir est le renversement du pouvoir du Guide suprême. » Elle a exhorté le peuple iranien à la solidarité pour réaliser cet objectif patriotique et démocratique.

Secrétariat du Conseil National de la Résistance iranienne
Le 22 novembre 2017

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe