mercredi, novembre 30, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueManifestation de milliers d’Iraniens aux Etats-Unis devant le département d’Etat

Manifestation de milliers d’Iraniens aux Etats-Unis devant le département d’Etat

Appel au retrait de l’étiquette injuste de terroriste de l’OMPI et à la prévention d’une nouvelle catastrophe à Achraf

Internationale de la démocratie et des droits de l’homme, Washington, 26 août – Ce matin, des milliers d’Iraniens de l’ensemble des Etats-Unis ont manifesté devant le département d’Etat pour demander la radiation immédiate des Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), le principal mouvement d’opposition iranien, de la liste du terrorisme du département d’Etat. Ils ont aussi demandé la garantie de la protection des membres de l’OMPI au camp d’Achraf en Irak.  

Des milliers d’Iraniens de 40 Etats américains et du Canada ont participé à cette manifestation qui a duré de 10h30 à 14h00, heure locale.

On a dénombré une centaine d’universitaires, de chercheurs et de médecins spécialistes venus de tous les Etats-Unis.

D’anciens hauts responsables et personnalités éminentes ont pris la parole, notamment Louis Freeh, dirceteur du FBI (1993- 2001); Ed Rendell, ancien président du parti démocrate et gouverneur de Pennsylvanie de 2003 à 2011; John Seno, ancien premier adjoint des opération de la CIA; le colonel (à la retraite) Wesley Martin, ex-commandant du contre-terrorisme de la coalition en Irak et commandant de la sécurité à Achraf. Ils ont demandé que les USA respectent leurs engagements concernant les 3400 habitants d’Achraf.  Ils ont déclaré qu’aucun retard dans la radiation de l’OMPI de la liste noire n’était autorisé. Patrick Kennedy, Congressman de 1995 à 2011, fils de feu le sénateur Edward Kennedy, était le modérateur du rassemblement. 

Dans son intervention, le député britannique conservateur Brian Binley a annoncé le soutien de 4000 parlementaires dans le monde, dont un nombre significatif des deux chambres en Grande-Bretagne, pour la radiation de l’OMPI de la liste noire américaine. 

Maryam Radjavi, Présidente-élue de la Résistance iranienne, qui s’est adressée à la manifestation par canal satellite, a déclaré : « Voilà plus d’un an que la cour d’Appel de Washington a envoyé son ordre au département d’Etat de revoir l’inscription de l’OMPI.

C’est le peuple iranien et sa résistance qui ont payé le prix de ce retard inacceptable avec le sang de leurs enfants les plus courageux. Les prisonniers politiques en Iran, comme Ali Saremi, qui ont été pendus par les bourreaux de Khamenei et ces 36 héros de la liberté à Achraf tués sur ordre de Khamenei forment une partie de ce prix. Des mollahs féroces de Téhéran à son gouvernement inféodé en Irak, ils brandissent tous clairement cette inscription sur la liste noire pour justifier la légitimité du sang qu’ils versent. Par conséquent, le peuple iranien demande aux USA pourquoi ils n’annulent pas le permis de tuer nos enfants ? La décision de la cour de Washington qui souligne que le département d’Etat n’a pas respecté dans cette inscription une procédure correcte et équitable et la vingtaine de jugements de tribunaux européens contre l’accusation de terrorisme, ne laissent place à aucun doute sur l’absence de crédibilité de cette étiquette. A présent cette étiquette scandaleuse démarque le front de défenseurs du régime du front de la liberté et de la démocratie en Iran. »

Elle a ajouté : « Il est clair que les USA ont une responsabilité particulière en raison de leur accord passé avec chacun des habitants d’Achraf, pour leur assurer une protection. Comme les membres du Congrès l’ont souligné, le gouvernement américain sera responsable de toute catastrophe humanitaire qui surviendra désormais à Achraf.  Nous demandons au gouvernement américain d’écouter le Congrès et la loi adoptée par sa commission des Affaires étrangères et de rejeter définitivement l’idée d’un déplacement d’Achraf à l’intérieur de l’Irak. Nous demandons aux Etats-Unis qu’à la place de cette idée dangereuse qui ne conduira qu’à une grande tragédie, de soutenir la solution européenne. De même nous demandons à l’ONU de remplir ses obligations urgentes en assurant la protection d’Achraf. »

Des représentants des communautés et associations iraniennes de tous les USA et des centaines d’Irano-Américains ayant de la famille à Achraf ont mis en garde contre la perspective d’un nouveau massacre par le gouvernement irakien et d’une nouvelle grave catastrophe humanitaire à Achraf. Ils ont souligné que l’inscription de l’OMPI sur cette liste noire, qui était dès le début un acte uniquement destiné à plaire aux mollahs, constitue un grand obstacle pour le changement démocratique en Iran. Ils ont dit qu’en cette période de changement sans précédent dans toute la région, rien ne justifiait la poursuite de cette politique qui s’est avéré un échec.

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe