jeudi, décembre 1, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafMaliki foule au pied l’accord du gouvernement irakien passé avec l’ONU...

Maliki foule au pied l’accord du gouvernement irakien passé avec l’ONU sur le camp d’Achraf

 Achraf – violations des engagements – n ° 11

– Agissant  à la demande de la dictature religieuse en Iran, Maliki annonce 126 mandats d’arrêt contre des résidents d’Achraf et les accuse de terrorisme, de crimes impitoyables à l’intérieur de l’Irak et d’assassinat de personnalités politiques et religieuses en Iran

–  Pour la troisième fois, Mme Radjavi appelle à la tenue d’une conférence internationale, en présence du Représentant spécial  du Secrétaire général de l’ONU,  des avocats d’Achraf, des gouvernements irakien et américain, de l’Union européenne, du HCR, du OHCDH et du Parlement européen, afin de sauver la solution pacifique. Elle appelle à une action immédiate du Secrétaire général de l’ONU et du Conseil de sécurité

Dans une interview avec des médias officiels du régime iranien, largement diffusée à la radiotélévision d’Etat le 12 janvier, notamment la première chaîne, le Premier ministre irakien, Nouri al-Maliki, a déclaré en utilisant le vocabulaire ignoble des mollahs : «Les Monafeghine (terme diffamant des mollahs pour désigner l’OMPI) sont un groupuscule entièrement terroriste et le premier groupe d’entre eux sera transférés dans quelques jours du camp d’Achraf à une base anciennement dirigée par les Américains pour que les travaux préliminaires à leur départ de ce pays puissent être effectués. Nous soulignons que dans moins de quatre mois à partir de maintenant, il ne restera plus aucun Monafegh en Irak. Après quoi, le camp d’Achraf sera fermé et les terrains restitués à leurs propriétaires. »

 

Il a affirmé à la télévision du régime iranien en langue anglaise, Press TV : « Nous ne tolérerons plus la présence du MKO (OMPI) sur le sol irakien. C’est une organisation internationale sanctionnée comme terroriste. Elle a non seulement commis des assassinats contre des personnalités politiques et religieuses en Iran, mais elle a aussi un passé sanglant en Irak. Elle a collaboré avec l’ancien régime baasiste de Saddam Hussein. Le MKO a commis des crimes brutaux en Irak. Jusqu’à aujourd’hui nous avons reçu 126 mandats d’arrêt contre des membres du MKO au camp d’Achraf qui sont accusés d’avoir commis des crimes horribles … »

L’unité centrale d’information du régime iranien et l’agence de presse des pasdarans, Fars, le citent comme disant : «Les Irakiens considèrent les Monafeghine comme des terroristes et des criminels et ne veulent pas que ce groupe criminel restent sur leur sol (…)  En avril, il n’y aura plus de camp d’Achraf et de les terres seront restituées à leurs propriétaires d’origine  (…) Un tribunal irakien a délivré le mandat d’arrêt contre 121 membres des Monafeghine pour complicité dans des affaires terroristes et ces personnes sont toujours à Achraf. »

Dans ses communiqués des 2 et 9 janvier, la Résistance iranienne avait averti des efforts déployés par le régime iranien pour provoquer l’échec de la solution pacifique à la crise d’Achraf. Elle déclarait : Le Conseil national de la Résistance iranienne a obtenu des rapports et des documents au sein du régime des mollahs qui témoignent clairement des conspirations et des efforts déployés par le régime et ses agents en Irak pour causer l’échec de la solution à la crise d’Achraf, sur laquelle Mme Clinton et le secrétaire général Ban Ki-moon ont mis l’accent. L’objectif est de construire une prison nommée «Liberty» sous le couvert de l’ONU. »

La Résistance iranienne a jusqu’ici publié 10 communiqués, concernant des cas spécifiques de violations par le gouvernement irakien de ses engagements envers les Nations Unies.

Ces propos de Maliki témoignent clairement de la véracité de ces avertissements. Ils prédisent également le projet de détruire l’opposition iranienne à un moment où le régime des mollahs, afin de préserver sa survie et acculé par l’expansion des sanctions internationales et le soulèvement du peuple syrien, a recours à la fabrication d’armes nucléaires et veut écraser sa principale force d’opposition au moyen de ses agents irakiens.

Les propos de Maliki foulent au pied de manière flagrante le protocole d’accord signé le 25 décembre entre le gouvernement irakien et le Représentant spécial du Secrétaire général, l’ambassadeur Martin Kobler, et la lettre du 28 décembre de ce dernier aux résidents d’Achraf.

Mme Radjavi a exprimé ses regrets et son objection sur la litanie d’actes illégaux du gouvernement irakien ainsi que sur les violations successives du droit international et des conventions, notamment en ce qui a trait à la violation du principe de Responsabilité de Protéger concernant le camp d’Achraf.

Pour la troisième fois, elle a appelé à la tenue d’une conférence internationale en présence de Représentant spécial du secrétaire général de l’ONU, des avocats d’Achraf, des gouvernements irakien et américain, de l’Union européenne, du HCR, de l’OHCDH et du Parlement européen, afin de sauver la solution pacifique. Mme Radjavi a appelé le Secrétaire général de l’ONU et le Conseil de sécurité à prendre des mesures à cette fin avant qu’il ne soit trop tard.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 janvier 2012

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe