vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLes manifestations se poursuivent dans plusieurs villes au 10ème jour du mouvement...

Les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes au 10ème jour du mouvement en Iran – vidéos

Les manifestations se poursuivent dans plusieurs villes au 10ème jour du mouvement en Iran

Soulèvement en Iran – Communiqué No.39

La population a organisé une cérémonie commémorative en l’honneur des martyrs de Qahdarijan, alors que le régime n’a pas autorisé de funérailles

Samedi 6 janvier, les corps des jeunes Ahmad Haidari, Mohammad Ebrahimi et Hossein Shafizadeh, 14 ans, tués par les Gardiens de la révolution criminels au cours du soulèvement héroïque de la population de Qahdarijan, ont été enterrés dans le secret. Les agents du régime n’ayant pas autorisé aux familles d’organiser des funérailles. Cependant, des milliers de personnes de Qahridjian ont célébré la mémoire des martyrs en participant une cérémonie commémorative impressionnante.

Le même jour, les manifestants de Khomein (province centrale) ont été attaqués brutalement par les pasdaran.

La population de Shoushtar (province du Khouzistan) s’est mobilisée à midi pour un rassemblement, avant d’être attaquée par les forces répressives avec des gaz lacrymogènes. De jeunes courageux ont résisté en brûlant les bennes à ordure et ont crié « Mort à Khamenei », un slogan qui recouvre également les murs de la ville. Plusieurs personnes ont été arrêtées.

La population d’Abadan s’est mobilisée samedi soir malgré la présence massive des agents du régime.

La population de Zahedan a bloqué l’avenue Shirabad et a affronté la police anti-émeute. Les pasdaran ont alors procédé à des descentes chez les habitants et arrêté plusieurs les personnes ayant pris part aux manifestations. Les autorités corrompues du régime qui avaient saisi les terres des habitants l’année dernière, sont profondément haïs par la population de la région.

A Racht (province de Gilan), des jeunes courageux ont donné une correction à un criminel Basiji (milice) nommé Hassan Salman-Pisheh qui avait pulvérisé du gaz au poivre dans les yeux des manifestantes et blessé plusieurs autres.

A Ispahan, les braves jeunes se sont rassemblés sur le pont Siosé Pol et ont scandé des slogans contre le guide suprême. A Jooyabad, Nasr Abad et Kohandej, les forces répressives, craignant les manifestations, ont posté un bataillon de commandos anti-émeute et des armes semi-lourdes et tiré en l’air comme les jours précédents.

A Ilam, la population s’est mobilisée comme dans les jours précédents. Des dizaines de jeunes ont été arrêtés par les forces répressives.

Plusieurs jeunes ont été détenus à Farrokh Shahr et Shahr-e-Kord (province de Charmahal-Bakhtiari).

A Kermanchah, les braves jeunes ont écrit « Mort au principe du Velayat-e faqih » et « Mort à Khamenei » sur les murs de la ville.

Environ 2 000 personnes courageuses ont protesté à Qatoor (province de l’Azerbaïdjan de l’ouest) contre l’arrestation d’un militant et son transfert à Téhéran, et se sont heurtées aux agents de renseignement et les forces répressive. Au cours des heurts d’hier, les manifestants ont brisé les fenêtres du Howzé (séminaire), un des centres utilisés pour réprimer les manifestants.

Dans le district de Monirieh à Téhéran, les pasdaran et la police anti-émeute ont poursuivi de jeunes manifestants et ont arrêté plusieurs personnes.

Le régime a fermé des écoles dans certaines villes, telles que Farsan, Shahr-e Kord et Mahabad pour obliger les étudiants à participer aux contre-manifestations du gouvernement ; un scandale qui reflète bien la crainte du régime face au soulèvement populaire.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 janvier 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe