lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes habitants du camp Liberty et les Iraniens dans cinq pays entre...

Les habitants du camp Liberty et les Iraniens dans cinq pays entre dans leur 5e semaine de grève de la faim

Des grévistes de la faim de Liberty sous surveillance médicale

Massacre à Achraf – N° 71

Ce mercredi marque le 32e jour de grève de la faim menée par les habitants du camp Liberty, qui protestent contre le massacre et les exécutions collectives à Achraf. Ils demandent la libération immédiate des sept otages d’Achraf et que l’ONU assure la sécurité des habitants de Liberty.

L’état de nombreux grévistes se détériore et beaucoup sont hospitalisés. Ils ont perdus entre 7 à 11 kilos et souffrent des effets secondaires, comme la perte de la vue, de l’audition, des désordres intestinaux, des vertiges, des douleurs musculaires, de calculs, de chute des cheveux.

Parmi les grévistes se trouvent des mères, des pères, des enfants et d’autres parents des martyrs et des otages du massacre du 1 septembre à Achraf.

En même temps, des Iraniens à Genève, Londres, Berlin, Ottawa et Melbourne suivent aussi une grève de la faim. Les grévistes sont dans un état critique et souffrent de divers problèmes, et beaucoup sont envoyés chaque jour à l’hôpital.

Les USA et l’ONU sont jusqu’à présent restés silencieux et passifs sur le massacre effroyable à Achraf, la capture et la détention de sept otages dans les cachots des tueurs de Maliki et la souffrance des grévistes et n’ont montré aucune réaction sérieuse et appropriée.

 


Soulignant l’engagement officiel et légal des USA et de l’ONU sur la santé et la sécurité des Achrafiens, la Résistance iranienne les appelle à intervenir de toute urgence pour faire libérer les otages et assurer la protection des habitants de Liberty. Les USA et l’ONU sont doublement responsables de la santé et de la sécurité des habitants de Liberty qui après cinq massacres n’ont d’autres moyens que de mener une grève de la faim.

La Résistance iranienne, appelle aussi l’ensemble des pays du monde, en particulier les pays européens, les parlements, les partis  et personnalités éprises de liberté et les défenseurs des droits humains dans le monde à rejoindre la campagne pour la libération des otages d’Achraf par le gouvernement irakien.

Maryam Radjavi, présidente élue de la Résistance iranienne, a déclaré le 30 septembre à l’Assemblée parlementaire du Conseil de l’Europe à propos des otages d’Achraf et du crime contre l’humanité commis dans ce camp : « Regarder et ne rien dire, revient à approuver un crime, et adhérer à la volonté du fascisme religieux. »

Des photos des grévistes de la faim à Liberty sont jointes.

 

Des grévistes de la faim à Liberty avec des photos de leurs proches massacrés ou pris en otages

Des grévistes de la faim à la prison de “Liberty”

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 octobre 2013

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe