lundi, février 6, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes forces irakiennes bloquent une rue d'Achraf avec des blindés et rouent...

Les forces irakiennes bloquent une rue d’Achraf avec des blindés et rouent de coups deux résidents

Achraf - forces irakiennes juillet 2009CNRI – Depuis mardi 24 août, dans un acte hostile et illégal les forces irakiennes, sur ordre du comité de répression d’Achraf des services du premier ministre irakien, ont installé des forces armées et des véhicules blindés dans une rue d’Achraf qui est un lieu de passage des résidents depuis 25 ans, bloquant ce passage et empêchant la circulation des résidents.

Le 25 août également deux officiers des renseignements irakiens, répondant aux noms d’Ahmad Hassan Khazir et le lieutenant Heydar Azab Machi, ont interpellé deux Achrafiens – Rahman Mohammadian et Hossein Kaghazian – dans une rue du camp, en les menaçant de leurs armes. Les officiers sont descendus de leur véhicule et les ont roués de coups, tout en les insultant et en les menaçant d’arrestation, de mort et d’expulsion d’Achraf.

Ce sont là des maillons d’une chaîne d’agressions des forces irakiennes contre les Achrafiens, depuis que les forces américaines, et à leur suite l’équipe de surveillance de l’ONU, sont parties d’Achraf. Par ces actes illégaux, les forces répressives irakiennes répondent aux demandes du régime iranien et s’efforcent de préparer le terrain à une attaque et un nouveau massacre à Achraf, notamment avec ces allers et venues des forces armées irakiennes dans la rue principale d’Achraf et des conduites insultantes et provocatrices. Dans l’agression qu’un certain nombre de forces irakiennes ont lancée le 4 août contre des Achrafiens sans défense, 9 résidents ont été blessés.

Ces actes se déroulent alors que les agents de renseignements du régime iranien sont constamment postés à l’entrée d’Achraf. Cela fait près de sept mois que 24 h sur 24, ils font fonctionner 34 haut-parleurs méga puissants aux cris stridents avec le soutien total des forces irakiennes pour torturer psychologiquement les Achrafiens, en particulier les malades hospitalisés.

La Résistance iranienne attire l’attention du gouvernement et des forces armées des Etats-Unis en Irak, du Secrétaire général de l’ONU et  de son représentant spécial en Irak sur ces actes répressifs du gouvernement irakien et les met en garde sur leurs conséquences dangereuses. Elle les appelle à garantir la protection des Achrafiens par les forces américaines,  à installer une équipe de la MANUI à Achraf et à faire respecter les droits des Achrafiens comme des personnes protégées en vertu de la 4e convention de Genève.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 25 août 2010