dimanche, décembre 4, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafLes blessés transférés de force

Les blessés transférés de force

Appel pour leur transfert à l’hôpital américain de Balad

CNRI – Aujourd’hui à 15H00 (locale), seize Achrafiens blessés au cours de l’attaque meurtrière du 8 avril et hospitalisés à l’hôpital de Baquba, ont été arrachés de leurs lits par les soldats et les officiers irakiens et transférés à l’hôpital du Nouvel Irak à Achraf, qui est en fait un centre de torture physique et psychologique pour les Achrafiens blessés. De nombreux blessés sont dans un état grave, certains viennent d’être opérés et d’autres étaient sur le point de l’être. Suspectes et visant à dissimuler les crimes commis, cette décision inhumaine reveint à se jouer de la vie des blessés.

Par ailleurs, Omar Khaled, le directeur de l’hôpital du Nouvel Irak, a refusé l’admission de 48 Achrafiens blessés. Seul 7 blessés ont été admis et les autres ont  été renvoyés à Achraf.

Alors que dans ces circonstances, il existe un danger réel pour la santé et la sécurité des blessés, et comme cela a été souligné par le Secrétaire américain à la Défense, Robert Gates, sur à la nécessité d’apporter une aide médicale aux blessés d’Achraf, la Résistance iranienne demande que l’ensemble des blessés soient transférés à l’hôpital des forces américaines de Balad. Aussi bien les blessés hospitalisés à Baquba et Bagdad que ceux qui se trouvent toujours à Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 avril 2011

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe