vendredi, décembre 9, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Présidente élueLe limogeage de Mottaki : conséquence du déclin de l’hégémonie de Khamenei,...

Le limogeage de Mottaki : conséquence du déclin de l’hégémonie de Khamenei, signal des secousses de la phase terminale

Vaine tentative de faire payer à Mottaki les échecs internationaux face à la Résistance iranienne

CNRI – Maryam Radjavi, Présidente élue de la Résistance iranienne, estime que le brusque limogeage du ministre des Affaires étrangères du régime des mollahs par Ahmadinejad, est  une conséquence du déclin de l’hégémonie du guide suprême dont le mythe est brisé, et un résultat de la rupture et de la guerre des loups au sein du régime. Il s’agit des tremblements de la phase terminale du régime. 

Elle a ajouté : les raisons de l’éviction de Mottaki résident dans la crise des mollahs sur le projet nucléaire et les conséquences des sanctions internationales, le souhait généralisé des pays de la région dévoilé récemment, les échecs successifs face à la Résistance iranienne sur le terrain international, et le soutien grandissant aux Moudjahidine du peuple à Achraf.

Le limogeage précipité du ministre des Affaires étrangères du régime, alors qu’il était en visite officielle dans un pays africain, est un effort vain pour faire payer les échecs successifs à Mottaki. Ces échecs ont avivé les crises internes du régime et auront pour conséquence d’autres secousses qui vont suivre.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 13 décembre 2010
 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe