vendredi, février 3, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsLe gouvernement australien responsable de la mort d’un réfugié iranien sur l’île...

Le gouvernement australien responsable de la mort d’un réfugié iranien sur l’île Christmas

Le gouvernement australien responsable de la mort d’un réfugié iranien sur l’île Christmas

Appel à ce que l’Australie mette fin à l’exil, à la détention et au traitement inhumain des réfugiés

La Résistance iranienne présente ses condoléances à la famille, aux amis et concitoyens du réfugié politique Fazel Chegeni qui a perdu la vie dans des circonstances suspectes sur l’île Christmas en Australie, et considère que le gouvernement australien est responsable de sa mort due aux politiques répressives et cruelles appliquées aux réfugiés.

Pendant de nombreuses années, M. Fazel Chegeni, ainsi qu’un grand nombre d’autres réfugiés iraniens, a été envoyé en exil et emprisonné dans un centre de détention sur l’île Christmas. Qu’il se soit donné la mort à cause des conditions de détention déplorables de son centre, ou assassiné lors d’une tentative d’évasion à cause de conditions intolérables, cela ne change rien à la responsabilité du gouvernement australien dans sa mort.

La Résistance Iranienne alerte quant au sort des autres réfugiés dans ce centre de détention, qui en plus des difficultés en question, sont aussi menacés par des organisations criminelles. Elle appelle au transfert immédiat de ces réfugiés en Australie et à ce que le gouvernement veille à leur sécurité, leur bien-être et leur liberté totale en vertu de la législation internationale sur les réfugiés.

La Résistance Iranienne appelle la communauté internationale, en particulier le Haut-Commissaire des Nations Unies pour les Réfugiés et les états européens, à condamner le traitement qui est infligé aux réfugiés par l’Australie, violation flagrante des conventions et traités internationaux, et appelle à agir immédiatement pour sauver ces réfugiés de ces conditions inhumaines. Elle appelle les partis politiques australiens, les organisations pour les réfugiés et pour les droits de l’homme en Australie à courir au secours de ces réfugiés.

Précédemment, à la suite d’une visite du ministre des Affaires étrangères australien en Iran et de visites réciproques en Australie des officiels du ministère iranien, les médias du régime iranien ont affirmé qu’un « accord » avait été « trouvé » pour l’expulsion des « immigrants sans statut de réfugiés » (agence de presse de l’état – 19 juin 2015).

Secrétariat du Conseil National de la Résistance Iranienne
Le 9 novembre 2015

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe