mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireLa Résistance iranienne recommande au Conseil de Sécurité d’agir rapidement

La Résistance iranienne recommande au Conseil de Sécurité d’agir rapidement

La Résistance iranienne recommande au Conseil de Sécurité d’agir rapidement Et d’imposer des sanctions étendues au régime des mollahs

CNRI – A la suite de la réunion des ministres des Affaires étrangères des P5+1 à Paris, le ministre des Affaires étrangères français, Philippe Douste-Blazy, parlant au nom de ses collègues, a déclaré que face au refus du régime de répondre au paquet de propositions, « nous n’avons pas d’autres choix que de revenir au Conseil de Sécurité et de poursuivre le processus suspendu il y a deux mois ».

Le président de la Commission des Affaires étrangères du CNRI, Mohammad Mohadessine, a déclaré à ce sujet : « Comme l’a affirmé la Résistance iranienne précédemment, la théocratie au pouvoir n’abandonnera jamais ses activités d’enrichissement d’uranium parce qu’elle considère les armes nucléaires comme une garantie stratégique de sa survie ».

Le président de la Commission des Affaires étrangères du CNRI a ajouté : « L’expérience de ces quatre années de négociations entre les Européens et le régime clérical indique on ne peut plus clairement que les mollahs vont tirer avantage de tout dialogue ou mesure incitative pour gagner du temps et achever leur programme d’armes nucléaires menaçant ».

Il a ajouté : « Désormais, il n’y a plus d’excuse pour un nouveau retard, pour de l’hésitation ou le renouvellement d’un délai ; il est nécessaire d’agir fermement contre le régime des mollahs. Le Conseil de Sécurité des Nations Unies doit envisager l’imposition d’un embargo étendu sur les armes, le pétrole, la technologie et la diplomatie contre le régime iranien ».
  
Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 12 juillet 2006