samedi, décembre 10, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLa Résistance iranienne appelle à une politique de fermeté contre la dictature...

La Résistance iranienne appelle à une politique de fermeté contre la dictature religieuse

La Résistance iranienne appelle à une politique de fermeté contre la dictature religieuseLe porte-parole de la Maison Blanche a annoncé que les recherches sur le nouveau président iranien ont démontré « qu’il a fait partie des dirigeants du mouvement étudiant ayant organisé l’occupation de l’ambassade et la prise d’otages."

La Résistance iranienne appelle à une politique de fermeté contre la dictature religieuseLe porte-parole de la Maison Blanche a annoncé que les recherches sur le nouveau président iranien ont démontré « qu’il a fait partie des dirigeants du mouvement étudiant ayant organisé l’occupation de l’ambassade et la prise d’otages."

Selon  Mohammad Mohadessine, président de la commission des affaires étrangères du CNRI, les affirmations du porte-parole de la présidence américaine ne laisse aucune place à la poursuite de la politique de complaisance avec le régime des mollahs.

Non seulement Ahmadinejad se trouvait parmi les cerveaux de la prise de l’ambassade américaine, mais comme l’a d’ailleurs confirmé la Résistance iranienne, il a joué un rôle actif durant les interrogatoires des diplomates pris en otages.  C’est un assassin, un terroriste et un preneur d’otages.

« Mettre à la présidence un membre des pasdarans, a dit Mohadessine, témoigne de la décision de Khamenei de consolider sa position pour faire face aux crises internes et aux pressions internationales grandissantes, d’intensifier son ingérence en Irak et d’essayer de se doter d’armes nucléaires.  D’autant plus que les trois éléments nécessaires à la survie du régime, notamment la répression interne, le contrôle de l’Irak et la bombe atomique se trouvent aux mains du corps des pasdaran. »

« Il est temps que les Etats-Unis, à travers des actions pratiques et spécifiques pour reconnaître le droit du peuple iranien à résister contre le fascisme religieux, se mettent  aux cotés des millions d’Iraniens et de leur combat pour la liberté, a-t-il ajouté. Le premier pas dans cette direction est d’enlever l’étiquette de terroriste de la principale organisation de la résistance, les Moudjahidine du peuple d’Iran (OMPI), mise sur la liste noire il y a huit ans dans le cadre de la complaisance avec la dictature religieuse et terroriste."

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 29  juillet 2005

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe