jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: NucléaireLa Résistance iranienne appelle la Conférence de Munich à des mesures immédiates...

La Résistance iranienne appelle la Conférence de Munich à des mesures immédiates contre Téhéran

 La Résistance iranienne appelle la Conférence de Munich à prendre des mesures immédiates contre le projet d'armes nucléaires des mollahs et son ingérence croissante dans la région

CNRI – Tout en réaffirmant que le fascisme religieux au pouvoir en Iran est la plus grande menace pour la paix et la sécurité régionales et internationales, la Résistance iranienne demande instamment à la Conférence de Munich de prendre des mesures immédiates et sérieuses contre le projet d’armes nucléaires de l'Iran et son ingérence croissante dans la région, de l'Irak au Liban et en Afghanistan.

La Résistance iranienne condamne la participation d’Ali Larijani, le président du Parlement (Majlis) des mollahs, soulignant que la participation des représentants du régime des mollahs à ce genre de conférence ne fait que l’encourager dans l'exportation du terrorisme et de l’intégrisme islamiste.

Ali Larijani a joué un rôle crucial pour faire gagner du temps au programme nucléaire des mollahs et a constamment insisté pour défier les résolutions du Conseil de sécurité de l’ONU sur le programme nucléaire du régime. Inviter Larijani à une conférence sur la prévention de la prolifération des armes de destruction massive, revient à inviter un renard à surveiller un poulailler. Espérer qu’en invitant le régime clérical à ces conférences et en lui offrant des occasions, cela le conduira à suspendre le programme nucléaire de Téhéran revient simplement à espérer en un mirage.

La dictature religieuse au pouvoir en Iran est plongée dans des crises politiques et économiques. Elle lutte désespérément pour sa survie en pillant les revenus pétroliers du peuple iranien qu’elle consacre à la répression dans le pays, à l'exportation du terrorisme à l'étranger et à l’acquisition d’armes nucléaires.

L'illusion qui a voulu ces six dernières années qu’en donnant des mesures incitatives, Téhéran abandonnerait sa course aux armes nucléaires, un objectif stratégique pour sa survie, l’a seulement aidé à se rapprocher de la bombe, et a mis le monde au bord d’une crise sans précédent. La communauté internationale ne peut se permettre de perdre davantage de temps.

Des réunions comme celle de Munich avec pour objectif la prévention de la prolifération d’ADM ne pourront être efficaces que si elles insistent sur la nécessité d'une politique de fermeté du Conseil de sécurité, une politique qui comporterait des sanctions militaires, diplomatiques, financières et pétrolières contre le régime de Téhéran.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 février 2009

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe