mercredi, février 8, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: AchrafÀ la demande des mollahs, des familles de résidents d’Achraf empêchées de...

À la demande des mollahs, des familles de résidents d’Achraf empêchées de voir leurs proches

AchrafDans de mauvaises conditions météorologiques, une quinzaine de personnes dont 9 femmes et 4 enfants ont été retenues à l'extérieur de la Cité d’Achraf

CNRI – Dans un acte illégal, à la demande du régime des mollahs, M. Mouwaffaq al-Rubaie, conseiller à la sécurité nationale irakienne, a ordonné aux forces irakiennes de ne pas laisser entrer dans la Cité les familles et parents des résidents d’Achraf. Ils arrivaient d’Iran pour voir les leurs.

Depuis le 9 février, quinze proches de résidents d’Ashraf, dont neuf femmes, sont bloqués devant les portes dans conditions météorologiques hivernales extrêmes. Il y a six personnes approchant la soixantaine dans le groupe. Une fillette de 10 ans, un garçon de 11 ans et deux adolescentes de 16 et 17 ans figurent aussi au nombre de ceux qui restent devant la Cité.

En commettant ces crimes inhumains, le régime iranien cherche à transformer Achraf en prison. Empêcher les familles de pénétrer dans la Cité est une violation flagrante des droits fondamentaux des résidents d'Achraf et de leurs familles, de la Charte des droits de l'homme, du droit humanitaire international et du droit international.

La Résistance iranienne appelle à une action urgente du Secrétaire général des Nations unies, du Conseil de sécurité, du Haut Commissaire aux droits de l'homme, du HCR et de toutes les autres organisations des droits de l'homme pour mettre fin aux restrictions imposées aux résidents d’Achraf et à leurs familles, en particulier ceux bloqués aux portes d’Achraf.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 11 février 2009