samedi, décembre 3, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: FemmesLa commission des femmes du CNRI condamne la répression des femmes en...

La commission des femmes du CNRI condamne la répression des femmes en Iran pour le 8 mars

La commission des femmes du CNRI condamne la répression des femmes en Iran pour le 8 marsCNRI – Pour la Journée internationale des femmes, le régime misogyne au pouvoir en Iran a lancé une campagne de répression des femmes dans les rues et les lieux publics de tout le pays.

A Téhéran, les femmes sont descendues dans la rue dans divers quartiers, comme le parc de Danechjou, la place de la Révolution ou le parc Laleh aux cris de « A bas la dictature, vive la liberté ! ». Elles se sont rassemblées alors que les Forces de Sécurité de l’Etat (FSE) avaient encerclé la zone pour tenter de les disperser. A 17:00 heure locale, les FSE ont commencé à tirer des gaz lacrymogène dans la foule sur la place de la révolution.

Un couvre-feu a été déclaré autour de l’université de Téhéran et du parc Laleh, selon des témoins. Les FSE et des agents des renseignements en civil, armés de matraques, ont chargé les manifestantes au parc Danechjou qui entonnaient des chants hostiles au régime, et les ont passées à tabac. Ils ont également procédé à des arrestations. Les protestataires ont courageusement résisté et poursuivi leur manifestation. 

Des informations indiquent que les passants proches de la scène ont rejoint les manifestantes par solidarité et se sont opposés aux forces du régime. Des unités spéciales des FSE sont venues en renfort des agents de renseignements en civil et des miliciens paramilitaires dans les attaques contre les protestataires. 

Un autre rassemblement pour la Journée des femmes s’est tenu dans la ville de Sanandaj, dans l’ouest du pays. Une foule nombreuse s’était regroupée devant un cinéma de la ville, appellant à la liberté et à la fin de l’inégalité et de la discrimination contre les femmes. « Halte au exécutions et à la lapidation” scandait la foule de femmes.

Mme Sarvnaz Chitsaz, présidente de la commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne, attire l’attention des défenseurs et des organisations internationales des droits humains et des femmes sur la répression des Iraniennes en cette Journée mondiale des Femmes  et sur les violations de la liberté d’expression en Iran.  Mme Chitsaz appelle les organisations de défense des droits humains à condamner ces agressions et à entreprendre une action urgente pour les personnes arrêtées.

Commission des femmes du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 9 mars 2006

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe