jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI :Droits humainsIran : sept exécutions à Yazd, Ispahan et Chirvan

Iran : sept exécutions à Yazd, Ispahan et Chirvan

 Le nombre de pendaisons en huit jours se monte à 16

CNRI – Effrayé par le développement des protestations dans tout le pays au cours du mois de juin, le régime inhumain des mollahs s’est lancé dans une vague d’exécutions à travers l’Iran.

Les médias officiels annoncent les pendaisons les unes après les autres. C’est ainsi que le 26 mai, quatre détenus identifiés par leurs initiales d’A. Ch., Kh. N., M. B. et M. M. ont été pendus à la prison centrale de Yazd dans le centre de l’Iran. Le parquet de la province a annoncé le 30 mai qu’ils étaient accusés de trafic de drogue. La nouvelle précisait aussi que tous leurs biens ont été saisis par le régime.

Le 28 mai, c’est un prisonnier prénommé Jamal, âgé de 26 ans, qui a été pendu à Ispahan. Le 30 mai, deux autres détenus sont montés sur l’échafaud de Chirvan (dans la province de Khorassan-nord dans le nord-est de l’Iran).

C’est ainsi que le nombre d’exécutions officiellement annoncées du 23 au 30 mai se monte à 16, dont deux en public dans les villes d’Ahwaz et d’Abadan.

Le recours du régime à ce degré de cruauté et de sauvagerie trahit plus que jamais son impuissance face à la montée de la haine générale, des protestations à l’échelle nationale et de la poursuite du soulèvement. Ces crimes décuplent la colère des Iraniens envers la dictature religieuse et renforce leurs volonté de renverser le système du guide suprême dans sa totalité.

La Résistance iranienne appelle le Secrétaire général de l’ONU, le Haut commissaire aux droits de l’homme et l’ensemble des organes de défense des droits humains à travers le monde à intervenir de toute urgence pour arrêter ces exactions, en particulier les pendaisons.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er juin 2010 

 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe