jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsUne 68e nuit du soulèvement jalonnée de manifestations nocturnes à Téhéran et...

Une 68e nuit du soulèvement jalonnée de manifestations nocturnes à Téhéran et en province

Une 68e nuit du soulèvement jalonnée de manifestations nocturnes à Téhéran et en province

Soulèvement en Iran – N°152

« à bas le gouvernement tueur d’enfants », « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », « liberté, liberté, liberté »

Dans la nuit du mardi 22 novembre, 68e nuit du soulèvement, les manifestations ont secoué de nombreux quartiers de Téhéran, tels que Mochirieh, Gueisha, Shahr-Rey, Vanak, Niavaran, Shahrak-e-Gharb, Ekhtarieh ou encore Saadat-Abad. Les rues résonnaient des cris « à bas Khamenei », « à bas le dictateur », « à bas le gouvernement tueur d’enfants », « à bas tout le système », « à bas le principe du guide suprême », « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », « Khamenei Zahak (tyran légendaire), on va t’envoyer sous terre », « liberté, liberté, liberté », « nous n’avons pas donné de morts pour des compromis et nous courber devant un assassin de guide ». Les feux de rues ont illuminé les manifestations.

À Moshirieh, Ekbatan et Qaleh-Hassan-Khan, les forces répressives ont tiré sur les manifestants, mais la population a courageusement résisté en leur lançant « ordures, ordures », et des affrontements violents ont éclaté entre les jeunes et les agents ennemis. À Golchahr et Fardis de Karadj, les gens ont organisé des manifestations nocturnes en scandant « à bas le dictateur » et bloqué les rues en allumant des feux.

Dans les régions kurdes, les gens sont descendus dans les rues de diverses villes telles que Sanandaj, Baneh, Moutchesh de Kamiyaran, Javanroud et Dehgolan. Ils ont bloqué des voies en allumant des feux et scandé « à bas Khamenei » dans leurs manifestations nocturnes. A Javanroud, des heurts ont éclaté avec les agents qui ont tiré des gaz lacrymogènes sur la population. À Moutchesh, les forces répressives ont déployé des véhicules blindés et des mitrailleuses lourdes Douchka dans les rues ouvrant le feu sur les gens.

Au Sistan-Balouchistan, les habitants de quartiers de Shirabad, Karimabad et de la rue Enghelab à Zahedan ont manifesté de nuit en soutien au Kurdistan.

Au Khouzistan, les gens ont organisé une manifestation nocturne à Andimeshk, bloquant la route en allumant un feu et se sont battu contre les agents du régime qui leur tiraient dessus. À Dezfoul, les habitants de la zone côtière ont aussi manifesté de nuit.

D’autres villes du pays, dont Kermanchah, Oroumieh, Shahin-Shahr, Salas Babajani, Mehr de la province de Fars, ont manifesté et, dans certaines villes, des jeunes ont allumé des feux et se sont battus contre les agents répressifs.

A Sabzevar et Sari de jeunes insurgés ont incendié la base de la milice du Bassidj, à Homayounchahr ils ont mis le feu à un séminaire de mollahs, et à Taybad ils ont livré aux flammes un grand portrait de Khomeiny. De jeunes intrépides à Zahedan ont attaqué une base des pasdarans avec des cocktails molotov.

Des lycéens ont également manifesté à Téhéran, Mehr-Shahr de Karadj, Zahedan et Ispahan, en scandant « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] » et « ce dingue de guide est une honte ».

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 23 novembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe