samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsSoulèvement en Iran - Extension du soulèvement à 169 villes

Soulèvement en Iran – Extension du soulèvement à 169 villes

Extension du soulèvement à 169 villes

Soulèvement en Iran – N°24

Au 14e jour du soulèvement, les manifestations et les affrontements se sont poursuivis à Téhéran et dans de nombreuses villes
Extension du soulèvement à 169 villes

Jeudi 30 septembre, pour le 14e jour du soulèvement national en Iran, divers quartiers de Téhéran, dont Ekbatan, Sadeghieh, Khaniabad, Ajoudani, Valiasr et Chahr-e-Qods, ainsi que des dizaines de villes, comme Machad, Bojnourd, Racht, Lahidjan, Kerman, Masjed-Soleiman, Bandar-Abbas, Jiroft, Qom, Kermanchah, Chiraz, Gohardacht-e-Karadj, Oroumieh, Piranchahr, Mahabad, Sanandaj, Naghadeh et Ispahan ont été le théâtre de manifestations et d’affrontements avec les forces répressives. À la fin du quatorzième jour, le soulèvement national s’est étendu à 169 villes de toutes les provinces.

Dans la capitale, à Khani-Abad, de jeunes rebelles à moto ont manifesté en criant « à bas le dictateur« . A Qaleh-Hassan-Khan (Chahr-e-Qods), des accrochages ont opposé de jeunes insurgés aux miliciens du Bassidj qu’ils ont rossé de coups. À Tehranpars, malgré la présence de hordes massives de pasdaran et d’unités spéciales, les automobilistes les ont décontenancées en ne cessant de klaxonner et de lancer des slogans.

À Machad, les manifestants se sont rassemblés dans la rue Rahnamaï et sur le boulevard Jalal Al-Ahmad en scandant « à bas Khamenei » appelant les passants à les rejoindre. De jeunes rebelles se sont battus contre les agents de l’unité spéciale qui tirait sur les gens et les ont forcés à prendre la fuite. Ils ont également bastonné un mollah qui avait insulté une manifestante.

A Racht, dans la rue Golsar, des heurts violents ont éclaté avec les agents armés. Les manifestants scandaient : « canon, char et mitraille, que les mollahs aillent au diable« . À Fardis dans la ville de Karaj, de jeunes rebelles ont manifesté tout menant des accrochages avec les pasdaran.

Tous les commerçants étaient en grève à Sanandaj et Piranchahr jeudi. Dans la soirée des manifestations massives ont eu lieu avec le slogans « à bas Khamenei ». À Sanandaj, les forces répressives ont tenté de disperser la population et les jeunes, mais les manifestations se sont poursuivies jusqu’à tard dans la nuit.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 30 septembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe