samedi, décembre 2, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsManifestations et protestations des courageux compatriotes baloutches à Zahedan, Rask et Khash

Manifestations et protestations des courageux compatriotes baloutches à Zahedan, Rask et Khash

Ce vendredi 25 août, après la prière du vendredi et malgré les mesures de répression sévères et généralisées, les compatriotes baloutches de Zahedan, Rask, Khash et d’autres villes ont lancé des manifestations et des rassemblements contre l’oppression des mollahs et l’arrestation de Molavi Fathi Mohammad Naqshbandi pour exiger sa libération.

Lors de leur manifestation, des habitants de Zahedan portaient une banderole sur laquelle on pouvait lire: « jamais Zahedan héroïque ne gardera le silence devant le chah et les mollahs ». Les manifestants ont scandé des slogans tels que « à bas Khamenei », « à bas le dictateur », « monarchie, théocratie : un siècle de crimes », « notre silence est notre mort », « libérez le brave Nasqshbandi « , « libérez les prisonniers politiques », « les mollahs doivent disparaître » et « je tuerai celui qui a tué mon frère ».

De courageux jeunes Baloutches ont bloqué la route Souran-Paskouh avec des pneus en flammes et ont scandé « à bas Khamenei » et « mort à l’infâme Khomeiny ».

Après avoir prié dans la mosquée Al-Khalil, les fidèles de la ville de Khash ont scandé des slogans contre Khamenei malgré les mesures de sécurité étendues et ont demandé la libération le Naqshbandi en scandant « libérez Molana Naqshbandi ». Des manifestants baloutches à Sib Souran ont bloqué la route de Khash. Des jeunes de la ville de Sarbaz ont bloqué la route reliant cette ville à Mehrestan en brûlant des pneus.

Après l’arrestation de Molavi Naqshbandi, l’imam de la prière du vendredi de Rask, le régime a instauré un état d’urgence non déclaré à Rask, Zahedan et dans d’autres villes le dimanche 20 août, tout en intensifiant les mesures répressives qui avaient commencé la veille par crainte des protestations populaires. Des dizaines de véhicules militaires sont entrés à Rask en provenance d’Iranshahr et ont été stationnés au QG des forces de sécurité de la ville. Aujourd’hui, des patrouilles militaires, privées et à motos ont silloné les rues de Rask, et des hélicoptères militaires ont survolé la ville.

Maryam Radjavi, Présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué la jeunesse et la population insurgée du Baloutchistan qui ont crié « à bas Khamenei », « à bas le dictateur » et « je tuerai celui qui a tué mon frère », malgré la présence des pasdarans et des miliciens du Bassidj. Ils ont reflété l’esprit du soulèvement et de la liberté dans tout l’Iran et, les poings serrés, ont manifesté leur colère face à l’oppression des régimes du chah et des mollahs tout en scandant : « Libérez les prisonniers politiques » et « nous ne voulons pas d’une république de pendaisons ». Ils ont aussi écrit « jamais Zahedan l’héroïque ne gardera le silence devant le chah et les mollahs ».

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne 

Le 25 août 2023