mercredi, octobre 5, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsLes retraités manifestant dans 10 provinces d’Iran

Les retraités manifestant dans 10 provinces d’Iran

Les retraités manifestant dans 10 provinces d’Iran

« Raïssi, niveau de CM2, ce n’est que dans la rue que nous aurons nos droits », « liberté, liberté, à bas cette servitude »

Aujourd’hui, samedi 2 juillet, les retraités de la sécurité sociale ont manifesté dans les villes d’au moins 10 provinces d’Iran, dont Arak, Ispahan, Karadj, Ahwaz, Abadan, Shoushtar, Shoush, Dezfoul, Andimechk, Zandjan, Kerman, Sari, Khorramabad, Doroud, Racht et Hamedan. Ils se sont rassemblés devant les gouvernorats et les centres de la sécurité sociale. Ils manifestaient contre le pillage de leurs droits et le mépris du régime pour leurs revendications légitimes.

Dans leurs slogans, les retraités protestaient contre les prix exorbitants qui les laissent tables vides et les privent du minimum vital. Ils scandaient notamment : « Raïssi, niveau de CM2, ces journées sont un résumé », « le coût élevé de l’inflation est un fléau pour la population », « liberté, liberté, à bas cette servitude », « ce sera tous les jours comme ça tant qu’on n’aura pas obtenu nos droits », « on n’obtiendra nos droits que dans la rue », « le parlement et le gouvernement mentent à la nation », « à bas à ce gouvernement trompeur », « ce n’est pas une vie sous le poids de cette oppression, nous donnerons nos vies sur la voie de la liberté, malheur à cette oppression », « Retraités, criez vos droits », « la mort plutôt que l’humiliation » et « Raïssi analphabète, tu as foutu en l’air l’économie ».

À Téhéran, les forces de sécurité ont empêché le rassemblement des retraités et n’ont autorisé personne à prendre des photos et des vidéos. Elles ont arrêté des retraités, dont plusieurs femmes, qui filmaient. À Tabriz, les forces répressives ont été déployées du gouvernorat de la ville à celui de la province et ne leur ont pas permis de s’approcher ou de se rassembler. A Arak, la police et les services de renseignement prévoyaient de perturber la manifestation des retraités, mais se sont fait abreuver d’insultes. A Shoush, des retraités manifestaient en portant un linceul.

Mme Maryam Radjavi, présidente élue du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI), a salué les retraités qui manifestent à nouveau malgré les mesures répressives pour réclamer leurs droits. Elle a déclaré aux manifestants qui criaient « liberté, liberté, à bas cette servitude », que le seul moyen de se débarrasser de la pauvreté, de l’inflation et du chômage, est de libérer l’Iran du fléau des mollahs criminels et prédateurs.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 2 juillet 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe