mardi, janvier 31, 2023

Iran soulèvement jour 59

L’inscription que tiennent des étudiantes en Iran : « De Zahedan à Téhéran, je sacrifie ma vie pour l’Iran »

Iran soulèvement – No 129

Rassemblements, sit-in et manifestations d’étudiants, d’universitaires et de lycéens

Au 59e jour du soulèvement national, les manifestations et les grèves se sont poursuivies aujourd’hui, dimanche 13 novembre. À Téhéran, les étudiants de l’Université Al-Zahra, de la Faculté technique de l’Université de Téhéran, de l’Université Allameh, de l’Université Soureh, de la Faculté de littérature, la Faculté des sciences sociales de l’Université de Téhéran et l’Université d’art et d’architecture Pars ont organisé des sit-in et des protestations et scandé des slogans, « Khodanour a été tué par des mercenaires », « Les étudiants emprisonnés doivent être libérés » et « Mort aux dictature. » À Oroumieh, les étudiants de l’Université d’Azad ont également organisé des manifestations et des grèves. À Karaj, des étudiants courageux ont protesté en scandant « Liberté, liberté, liberté ».

Les habitants ont scandé dans la station de métro du théâtre de Téhéran : « Mort au dictateur, mort au CGRI et mort à Khamenei ». À Tabriz, des jeunes rebelles ont incendié la base du district 5 de la milice Bassidj avec des cocktails Molotov. À Chiraz, des jeunes ont incendié des statues et des symboles gouvernementaux.

Samedi soir, les slogans «Mort à Khamenei» et «Mort au dictateur» ont résonné dans les immeubles de Narmak et du boulevard Kaveh à Téhéran et Arak. À Mehrchahr à Karaj, les gens ont protesté la nuit en scandant : « Khamenei, le Zahhak ! Nous t’enterrerons ! » et « Pasdaran et Bassidji, vous êtes notre Daech. » Des jeunes rebelles ont incendié une base de la milice Bassidj à Piranchahr et une grande affiche de Khamenei à Astara.

Bivaran, Sardaschte ont commémoré Heiman Hamzeh, qui a été tué par des agents du régime, en scandant : « Même s’il ne reste qu’un seul Kurde, il se vengera du sang de Heiman ». À Sardachte, les gens ont manifesté devant la maison de Heiman en scandant : « Le martyr ne meurt pas ».

Se référant aux slogans de « Mort à Khamenei » et « Mort au principe du Guide suprême », la télévision d’État du régime a cité Mehdi Rabbani, imam de la prière du vendredi à Mahallat, le 12 novembre : « Le MEK (Moudjahidine du peuple) prévoyait, en plus de tous leurs plans, d’accuser et de calomnier le Guide Suprême. C’est le même groupe de « Hypocrites »… Ils ont calomnié le Guide Suprême, ils ont calomnié le clergé, et ils le font toujours, et ils le continuent toujours.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne (CNRI)

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe