samedi, janvier 28, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran - Grande révolte de Karadj et d’Arak en commémoration de leurs...

Iran – Grande révolte de Karadj et d’Arak en commémoration de leurs martyrs héroïques

 Grande révolte de Karadj et d’Arak en commémoration de leurs martyrs héroïques

Soulèvement en IranN°103

Une leçon inoubliable pour Khamenei

Aujourd’hui (jeudi 12 novembre) Karadj s’est levé au 49e jour du soulèvement et au 40e jour du deuil de ses martyrs. Malgré la multitude de forces répressives, les tirs et la pluie de gaz lacrymogènes, une foule compacte s’est rendue au cimetière de Behecht-e-Sakineh. Dans divers quartiers de Karadj et des villes de la province d’Alborz les manifestants ont rempli les rues en criant « à bas Khamenei » et « à bas le dictateur ».

Les forces répressives avaient fermé l’autoroute et l’ancienne route de Karadj et les voies menant au cimetière depuis le matin ; elles s’étaient déployé le long des routes y menant et à l’intérieur. Cependant, malgré les tirs continus de gaz lacrymogène, les gens ont atteint la tombe à pied et par différents itinéraires et se sont heurtés aux forces répressives sur leur chemin. Un hélicoptère survolait également la foule. Mais les jeunes ont bloqué l’autoroute Qazvine-Karaj et l’entrée de Behesht-Sakineh afin que l’ennemi ne puisse y amener de renforts. Ils ont attaqué les agents en criant « ayez peur, ayez peur, nous sommes tous ensemble » et les ont forcés à fuir. Ils ont mis le feu à un véhicule des forces de répression et tabassé un agent en civil. Les gens scandaient « toutes ces années de crimes, à bas la dictature religieuse », « c’est l’infirme [Khamenei] qui est le meurtrier de Shah-Cheragh » et « le pervers c’est toi, la femme libre c’est moi ».

Les jeunes de Karadj ont mis le feu à un kioske de la police et ont manifesté dans le quartier de Kamal Shahr et à Hesarak avec le slogan « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] » et ont barricadé les rues avec des blocs.

Aujourd’hui, pour le 7e jour de deuil de Mehrshad Shahidi, le cimetière de Behesht Rezvan de la ville d’Arak, a été le théâtre d’une manifestation de colère contre Khamenei et son régime. Mehrshad, ce jeune de 20 ans, a été tué par les agents du renseignement d’Arak. Lors de la cérémonie, les gens scandaient « à bas le dictateur » et « toutes ces années de crimes, à bas la dictature religieuse ».

Mme Maryam Radjavi a déclaré que Karadj, foyer de la révolte, s’est levé pour le 40e jour de deuil de ses vaillants matyrs en défiant les pasdarans criminels avec leurs gaz lacrymogènes et leurs balles. Les cris de « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] » ont fusé dans le ciel de Karadj et la jeunesse insurgée n’a pas laissé de répit aux agents armés, montrant que « le but est l’ensemble du système ». Elle a ajouté que la fière Arak a lancé un autre soulèvement au 7e jour de deuil de Mehrshad avec elle aussi le slogan « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] » indiquant que la fin de la tyrannie et l’aube de la liberté et de la souveraineté populaire sont proches.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 3 novembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe