dimanche, novembre 27, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran Protestations53e jour du soulèvement : commémoration des martyrs et poursuite des manifestations

53e jour du soulèvement : commémoration des martyrs et poursuite des manifestations

Soulèvement en Iran – N°115

Lundi 7 novembre, au 53e jour du soulèvement national, l’Iran a vibré au rythme des manifestations et des sit-in d’étudiants, de lycéens et de commerçants. A Téhéran, les protestations ont eu lieu à la faculté de chimie et celle de gestion et d’économie de l’université Sharif, à l’université Allameh, à la faculté des sciences sociales de l’université de Téhéran, à l’université Noshirvani de Babol, à l’université Racht et celle de technologie d’Oroumieh.

Les étudiants scandaient : « les étudiants préfèrent la mort à l’humiliation », « s’il manque un étudiant, ici ça va éclater », « libérez les étudiants emprisonnés », « Seyed Ali [Khamenei] le mois d’Aban est arrivé, le mois de la vengeance est arrivé » (en référence au soulèvement de novembre 2019 ou Aban en persan qui avait fait 1500 morts), « la libération est notre droit, notre collectif est notre force », « canon, char et mitrailleuse ne servent plus à rien, dites à ma mère qu’elle n’a plus de fille ».

A Dezfoul, le régime a empêché les funérailles du martyr Mohammad Ghaemifar et l’a enterré secrètement à 5 heures du matin ce 7 novembre. A Siahkal, les personnes qui s’étaient rassemblées pour commémorer le troisième jour de deuil du jeune Erfan Zamani ont été attaquées par les forces répressives, mais elles ont riposté et scandé des slogans contre le régime.

Le bazar des meubles de la cité Vali Asr à Téhéran et les commerçants du bazar Charif de Marivan se sont mis en grève en solidarité avec le soulèvement. Les familles des manifestants arrêtés se sont rassemblées devant la prison d’Evine pour s’informer de la situation de leurs proches. A Ahwaz, les jeunes rebelles ont mis le feu à une statue de Qassem Soleimani. Des étudiantes ont manifesté à Sabzevar avec le slogan « n’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble ».

L’agence Tasnim (affiliée à la force terroriste Qods) a annoncé aujourd’hui la mort d’un policier au Sistan-Baloutchistan : « Sajad Farahani, un policier de la prévention, a été tué dimanche 6 novembre lors d’un affrontement dans la province du Sistan-Baloutchistan. »

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 7 novembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe