samedi, février 4, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 76e jour du soulèvement : manifestations à Téhéran et en province

Au 76e jour du soulèvement : manifestations à Téhéran et en province

Au 76e jour du soulèvement : manifestations à Téhéran et en province

Soulèvement en Iran – N°165

Au 76e jour du soulèvement : manifestations à Téhéran et en province après la défaite de l’équipe de football du régime

Dès les premières heures du mercredi 30 novembre, au 76e jour du soulèvement, suite à la défaite de l’équipe de football du régime des mollahs, les habitants de Téhéran et de la plupart des villes du pays ont manifesté en criant « à bas Khamenei ». Mehran Samak, 27 ans, a été tué par les balles des forces de répression à Bandar-Anzali, dans le quartier de Cheragh-Bargh. Selon des témoins oculaires, le chef de la police de cette ville a tiré sur Mehran en visant la tête avec un fusil de chasse depuis l’intérieur de sa voiture.

Les funérailles de Mehran ont attiré une foule nombreuse d’Anzali qui scandaient « à bas le dictateur », « cette fleur effeuillée en offrande à la patrie », et « le pervers c’est toi, la femme libre c’est moi ». Dans son dernier post sur Instagram, Mehran demandait aux gens de suivre les grèves et les revendications de la rue et de se tenir les uns aux côtés des autres.

Mercredi s’est tenue la cérémonie du 3e jour de deuil du martyr Shouresh Niknam à Mahabad avec les slogans « un martyr ne meurt pas ». Les 29 et 30 novembre, Ebrahim Sharifi, 29 ans, et Avat Qadirpour, 20 ans, blessés à Boukan par les balles des pasdarans, sont morts à l’hôpital d’Oroumieh.

Mercredi, au cinquième jour de débrayage, la grève des routiers s’est étendue aux villes de Machad, Firouzkouh et Kermanchah. A Téhéran, le personnel de la société NSR, affiliée au chemin de fer, a organisé un rassemblement de protestation. À Ispahan, des agriculteurs des régions est et ouest de la province éponyme, se sont rassemblés devant la compagnie des eaux d’Ispahan pour revendiquer leurs quotas d’eau, et les travailleurs d’Abfa (eaux et eaux usées) d’Ispahan ont également lancé un rassemblement de protestation. Les infirmières de l’Université des sciences médicales d’Ispahan ont protesté avec le slogan « toutes ces années de trahison, honte à ce ministère ».

Les étudiants de l’université du Kurdistan, de l’université Azad d’Islamshahr, de l’université industrielle d’Ispahan et du campus des beaux-arts ont fait un sit-in et se sont mis en grève. A Téhéran, des écolières ont manifesté en scandant « pauvreté, corruption et vie chère, nous allons les renverser » et dans la rue Qasr-Dasht, des lycéens ont défilé en lançant « à bas le dictateur » et « Khamenei Zahak (tyran légendaire), on va t’envoyer sous terre ». Des lycéens ont manifesté à Islamabad de Khash avec des slogans contre Khamenei.

Mercredi matin, à Kamiyaran de jeunes insurgés ont mis feu à un centre de la répression, et à Yazd, à un portrait de Qassem Soleimani. A Bandar Abbas, ils ont détruit une base de la milice du Bassidj à coups de cocktails molotov. Les habitants de Kamiyaran ont incendié la banque Sepah affiliée au pouvoir et les habitants de Sanandaj se sont emparés du magasin Canbo appartenant aux pasdarans dans le quartier de Kani-Kouzaleh. Les relations publiques du service du Renseignement de toute la province du Sistan-Balouchistan ont annoncé le décès d’Ahmad Salehi, un agent de ce ministère. (Agence Tasnim, 30 novembre 2022)

Mercredi soir, dans la rue Kamali de Téhéran, les slogans « à bas Khamenei » et « tant que les mollahs ne seront pas enterrés, ce pays ne sera pas un pays » ont résonné dans les immeubles.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 1er décembre 2022

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe