jeudi, mars 30, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 137e jour du soulèvement, manifestations nocturnes à Téhéran, Sanandaj, Zarine-Shahr, Ispahan et...

Au 137e jour du soulèvement, manifestations nocturnes à Téhéran, Sanandaj, Zarine-Shahr, Ispahan et Boukan

Au 137e jour du soulèvement, manifestations nocturnes à Téhéran, Sanandaj, Zarine-Shahr, Ispahan et Boukan

Soulèvement en Iran – N° 232

· « A bas Khamenei », « jusqu’à quand l’injustice et le crime, à bas la dictature religieuse», « à bas l’oppresseur, qu’il soit chah ou mollah »

· Rassemblements de protestation des retraités des télécommunications à Téhéran et dans 10 autres provinces

Dans la soirée du 30 janvier, 137e nuit du soulèvement national, des jeunes courageux à Sanandaj ont bloqué une rue en allumant un feu et en scandant les slogans « à bas Khamenei », « à bas le dictateur », « à bas l’oppresseur, qu’il soit chah ou mollah ». Ils ont scandé « Kurdes et Baloutches sont frères, ils sont soif de renverser Khamenei ».

A Téhéran, des jeunes pleins de bravoure ont manifesté de nuit dans les rues d’Ekbatan, Kouhsar et Beheshti en criant « à bas Khamenei », « à bas Khamenei le tyran », « à bas le dictateur », « c’est l’année du sacrifice, on va renverser Seyed Ali [Khamenei] », « jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout » et « milicien bouffeur de rations, mâche bien, c’est la dernière ». Toujours dans la capitale, les immeubles des quartiers Bagheri, Pounak et Sattarkhan ont résonné des slogans « à bas Khamenei », « à bas le dictateur », « à bas les pasdarans » et « pauvreté, corruption et vie chère, nous allons les renverser ». Des jeunes se sont rassemblés dans la rue Andisheh, y ont allumé un feu et scandé « tant que les mollahs ne seront pas enterrés, ce pays ne sera pas un pays ».

A Zarine-Chahr dans la province d’Ispahan, des jeunes se sont rassemblés la nuit venue autour d’un feu pour scander le slogan « jurons sur le sang de nos camarades de résister jusqu’au bout ».

Lundi matin, les retraités de la compagnie officielle de télécommunications de Téhéran et des provinces du Kurdistan, du Lorestan, du Khouzistan, d’Azerbaïdjan occidental, du Guilan, de Kermanchah, d’Ilam, du Khorassan Razavi, de Yazd et d’Ispahan ont protesté contre le non-paiement des pensions et le mépris du régime pour leurs revendications. Ils scandaient « à bas le menteur » et « honte aux télécommunications ». Les retraités de l’usine de cuivre Sarchechmeh ont également manifesté à Téhéran et dans plusieurs autres villes contre le transfert des actifs du fonds de pension au ministère des Affaires sociales du régime.

D’autre part, les forces répressives ont arrêté Abdol Majid Moradzehi, un religieux sunnite à Zahedan et deux autres religieux sunnites à Sanandaj.

 

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne

Le 31 janvier 2023