jeudi, janvier 26, 2023
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsAu 110e jour du soulèvement, manifestations nocturnes, statues, bannières et affiches de...

Au 110e jour du soulèvement, manifestations nocturnes, statues, bannières et affiches de Qassem Soleimani brûlées

Soulèvement en Iran – N°215

Le mardi 3 janvier, 110e jour du soulèvement, pour le troisième anniversaire de l’assassinat de Qassem Soleimani, de jeunes insurgés ont brûlé des bannières et des panneaux d’Ali Khamenei et de Qassem Soleimani dans différents quartiers de Téhéran, notamment rue Jordan, sur les autoroutes Navab, Sattari et Bani-Hachem, ainsi qu’à Tabriz, Ardebil, Kermanchah, Machad, Maragheh et Yazd. A Kerman et Rafsandjan, ils ont brûlé des bannières et des panneaux d’Ali Khamenei et de Qassem Soleimani, et à Touisserkan, ils ont brûlé une statue de ce criminel. Ils ont également visé le conseil de propagande du régime à Sanandaj et le domicile de l’imam du vendredi de Kalemeh (province de Bouchehr) avec des cocktails Molotov. Ils ont projeté le slogan « à bas Khamenei » sur le mur du complexe culturel du régime dans le quartier de Valiasr à Téhéran.

Les habitants de divers quartiers de Téhéran comme Narmak, Saadat Abad, Amaniyeh, Tehranpars et Pounak ont scandé les slogans « à bas Khamenei » et « à bas le dictateur » depuis les bâtiments et les toits dans la nuit de mardi.

Selon l’agence Tasnim affiliée à la Force Qods, le 3 janvier, Qassem Fathollahi, du Corps Mohammad Rasoulollah des pasdarans de Téhéran a été tué. Il dirigeait aussi la base Sarollah de la milice du Bassidj de la mosquée Sajjad dans le quartier Mokhtari.

Les habitants de Fouman (dans le nord) ont organisé la cérémonie du 40e jour de deuil du martyr Mehran Tavana mardi matin et ont scandé : « Cette fleur effeuillée en offrande à la patrie ». A Semirom, dans la crainte d’un soulèvement, le régime a déployé un grand nombre de forces répressives, dont des centaines de mercenaires en civil, qui ont arrêté un grand nombre de jeunes.

À Javanroud, les forces répressives ont attaqué des maisons cette semaine et enlevé un grand nombre d’habitants dans plusieurs quartiers. À Zahedan, les forces répressives ont arrêté 40 personnes lors de raids contre des maisons.

Sepideh Qalandari, une jeune Kurde arrêtée lors des manifestations de Téhéran en novembre, a été tuée sous la torture par des bourreaux du régime. Les autorités ont remis son corps à sa famille le dimanche 1er janvier à condition de garder le silence. Elle a été enterrée à Mahabad lundi matin.

Selon l’agence Mehr, le 2 janvier, le pouvoir judiciaire a annoncé hier que la condamnation à mort de Mohammad Beroghani, un jeune de 19 ans arrêté lors des manifestations de Téhéran, avait été confirmée par la Cour suprême des mollahs.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 4 janvier 2023

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe