jeudi, décembre 8, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsIran : Propagande mensongère du régime sur la présence de la presse...

Iran : Propagande mensongère du régime sur la présence de la presse étrangère le 11 février

 CNRI – Mohsen Sabagh, responsable du comité organisateur de la cérémonie du 11 février a annoncé la présence de 400 journalistes étrangers prévue ce jour-là (agence de presse officielle ILNA, 31 janvier). Cet énorme mensonge à la Goebbels intervient alors que selon des informations venant du ministère de l’orientation du régime, jusqu’au 9 février pas un journaliste étranger n’était entré en Iran.

Le régime des mollahs, vivement préoccupé et effrayé par l’ampleur des protestations populaire, contrairement aux années passées a décidé d’inviter pour l’anniversaire de la révolution uniquement des journalistes étrangers résidant en Iran et une poignée de «journaliste étrangers amis » qui viennent de pays asiatiques et africains.

Ces journalistes le 11 février seront amenés en groupe sur la place Azadi et après la cérémonie, seront ramenés à nouveau en groupe sur leur lieu de résidence et ils n’auront aucune autorisation pour faire des reportages hors des limites qui leur seront imposées.

Pour contrôler la situation, le fascisme religieux au pouvoir en Iran, a fait emprisonner un grand nombre de journalistes de médias locaux et officiels. On compte actuellement 55 journalistes emprisonnés dont 9 ont été arrêtés dans la nuit du 7 au 8 février.

Les perturbations sur la ligne internet ces derniers jours figurent au nombre des mesures que le régime a prises pour empêcher une participation massive à la révolte du 11 février et la diffusion d’informations s’y rapportant.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 10 février 2010 

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe