lundi, novembre 28, 2022
AccueilCommuniqués CNRICommuniqués CNRI: Iran ProtestationsVidéos / Iran : Manifestations dans les villes du Khouzistan en soutien...

Vidéos / Iran : Manifestations dans les villes du Khouzistan en soutien au soulèvement de la population de Khorramshahr

Soulèvement en Iran – No. 184
La nuit dernière, les populations et jeunes courageux d’Ahwaz, d’Abadan, de Mahshahr, de Karoon et de Khormoussa ont manifesté massivement pour soutenir le soulèvement de la population de Khorramshahr. Les jeunes d’Ahwaz ont commencé leurs manifestations dans la rue Naderi en scandant les slogans : « Mort au dictateur » ; « Ma vie est pour Karoon (rivière) ; « Le peuple de Khorramchahr a soif » ; « Oui à la révolution ».

A Khormoussa, malgré la présence intensive des agents répressifs, la population s’est ralliée avec le slogan : « je donne ma vie pour Khorramshahr ».

A Abadan, les manifestations populaires dans le district de Selich se sont transformées en affrontements. Les gardes anti-émeute sont étroitement déployés sur le pont de la ville et ont fermé la circulation et empêché les passants de le traverser.

Iran, Mahchahr, Les gens d'Mahchar soutiennent les manifestations des habitant Khorramshahr

Le rassemblement de la jeunesse courageuse de Khorramshahr a été la cible des attaques des pasdaran et de la garde anti-émeute samedi soir. Malgré la présence massive des forces répressives, les jeunes courageux ont résisté en scandant « Mort à Khamenei ; « Mort au régime islamique » ; « Mort à Rohani » ; « les mollahs doivent s’en aller » ; « N’ayez pas peur, nous sommes tous ensemble » ; « Eau de boue, eau salée à cause d’autorités incompétents ». L’attaque des agents répressifs a conduit à des affrontements et plusieurs personnes ont été blessées par balles ou par des tirs de gaz lacrymogène.

Iran, Khoramchahr, Une fois de plus les forces répressives reculent en Iran

Les manifestants ont affronté les forces répressives sans armes et ont brûlé des poubelles et des pneus afin de bloquer leur chemin, et ont renvoyé les gaz lacrymogènes vers les agents du régime. On pouvait entendre des coups de feu dans toute la ville pendant de nombreuses heures. Les agents répressifs ont provoqué beaucoup de destructions sur le Nouveau pont de Khorramshahr et contre les boutiques et commerces environnants afin d’ouvrir la voie à des mesures répressives futures. Un véhicule de l’unité spéciale anti-émeute a été mis à feu par les jeunes en colère.

 

Iran, Ahvaz, 1 juillet, Les gens d'Ahwaz soutiennent les manifestations des habitant Khorramshahr

Par ailleurs, les services des renseignements ont arbitrairement arrêté des dizaines de personnes samedi soir et dimanche matin dans des rafles chez les résidences des manifestants.

Maryam Radjavi, présidente de la Résistance iranienne, a salué le peuple et la jeunesse courageuse de Khorramshahr et des autres villes du Khouzistan, et a estimé qu’ouvrir le feu sur la population sans défense de Khorramshahr et la répression de leurs manifestations est un « crime contre l’humanité » et a appelé à une action immédiate du Conseil de sécurité de l’ONU. Elle a appelé le peuple iranien, en particulier les jeunes de la province du Khouzistan à soutenir le soulèvement de leurs compatriotes à Khorramshahr.

Secrétariat du Conseil national de la Résistance iranienne
Le 1er juillet 2018

FOLLOW NCRI

16,297FansLike
7,743FollowersFollow
377SubscribersSubscribe